Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 10:26 10 h 26 min
DRC
2,551
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 10:26 10 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 10:26 10 h 26 min
DRC
71
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 10:26 10 h 26 min

Une chanson de l’artiste Karmapa publics suscite une polémique avec l’Ordre des médecins

Dans une chanson à paraître dans son prochain album dont des extraits ont été publiés par l’auteur-compositeur, l’artiste musicien Karmapa chante, dans un style satirique en collaboration avec le grand Sam Mangwama. Il dénonce les mauvaises conditions de prise en charge et l’insalubrité à l’Hôpital général de référence de Kinshasa, ex- Mama Yemo.

Dans un couplet, il appelle même « de ne pas l’acheminer à Mama Yemo s’il tombe malade parce qu’on y prescrit des médicaments impropres et des seringues à la consommation sortant des poches des médecins ».

Plusieurs faits sont aussi dénoncés dont la préparation culinaire par les malades dans les couloirs, le manque du courant électrique, des cadavres en état de putréfaction dans la morgue, des chats et des rats qui se nourrissent des nombrils de nouveau-nés… et des moustiques ».

Dans une intervention à l’émission Karibu à la RTNC, dimanche 19 avril 2020, le président provincial de l’Ordre des médecins, Elvis Bula, a dénoncé cette chanson caricaturale qui cite nommément l’hôpital Mama Yemo.
« Un hôpital qui, selon lui, a rendu et continue à rendre de grands services à la population. Il reçoit des indigents de toutes les communes. »

Il demande, donc, à l’artiste de consulter l’Ordre des médecins pour voir s’il pourra élaguer certains textes jugés « offensants ».

De son côté, l’artiste musicien persiste et signe que sa chanson est une sensibilisation, un appel à l’État congolais pour qu’il donne des moyens aux professionnels de santé pour qu’ils puissent prendre soin du peuple, afin que les mauvaises pratiques cessent.

« J’ai utilisé la satire avec le nom de Mama yemo pour dénoncer l’état de dégradation de notre système de santé. Cette situation, tu la retrouveras dans presque tous les grands hôpitaux de l’État, notamment, à la Clinique kinoise, Sanatorium, l’hôpital de Matete, etc. »

Et de poursuivre:

« Que les médecins comprennent que je suis artiste et doivent accepter la critique étant donné que Mama Yemo est l’Hôpital général de référence de Kinshasa.
Mon combat est aussi le leur. Juste pour améliorer leur manière de travailler. Mais, mon message est passé. Je suis là pour la nation congolaise tout comme les médecins et la population. »

Pour éviter la polémique, il annonce changer le titre de la chanson qui deviendra « maison hantée. »

« Pour ne pas choquer les médecins, je vais désormais titrer la chanson: « maison hantée », a-t-il ajouté.

Le médecin-directeur de l’hôpital général de référence de Kinshasa, Dr Clément Mbaki, quant à lui, parle d’un règlement de comptes.

« Docteur Clément Mbaki a raconté sur Top Congo FM que Le Karmapa « avait amené un membre de sa famille à l’hôpital. Il était incapable de faire faire les examens qu’on demandait tout le temps ni d’acheter les médicaments prescrits. La prise en charge n’a pas été faite de façon optimale, faute de moyens. C’est ainsi qu’il avait promis de nous vilipender ».

Pour lui, Le Karmapa « n’a pas mis la main dans sa poche pour donner le maximum de chances (au membre de sa famille) malade ».

Ce que l’artiste a réfuté. Il assure qu’il n’a pas manqué des moyens pour assurer les soins de santé de son frère hospitalisé. Mais, que les conditions observées sur place lui ont inspirées cette chanson.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Nous demadon un camera case ou en direct à la rtnc puis allé faire des evestigation pour faire quel est la vérité à se dossier qui dit la vérité le Congolais son de corrompu se docteur vas nous montré où son partie l’argent de section de c’est hôpital

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...