Insécurité dans le Haut-Katanga: le commandant et le commandant second de la 22e région militaire rappelés à Kinshasa pour consultation

0
2599

Le commandant et le commandant second de la 22e région militaire sont rappelés par la hiérarchie militaire à Kinshasa pour consultation. C’est parmi les mesures annoncées par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde, au terme de la mission d’enquête effectuée dans la province du Haut-Katanga par le président de la République, Félix Tshisekedi.

Il était question d’examiner et d’évaluer la situation après la tentative d’incursion des insurgés Bakata Katanga de Gédéon Kyungu, le 28 mars 2020, à Lubumbashi et plusieurs autres villes de la région qui ont fait une dizaine de morts, selon le rapport de la police.

Gilbert Kankonde, qui a personnellement conduit cette mission au Haut-Katanga, a assuré, jeudi 17 avril 2020, que la justice militaire va continuer ses enquêtes autour de cette incursion des Bakata Katanga pour déterminer les responsabilités des uns et des autres.

Il a aussi indiqué que tous les militaires en situation irrégulière seront acheminés vers des structures de formation pour recyclage et formation.

Des unités de police et les militaires ayant fait plus de 5 ans de service dans le Haut-Katanga seront, quant à eux, permutés dans d’autres zones d’opérations.

En ce qui concerne le sort de Gédéon Kyungu, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur s’est réservé de tout commentaire, disant que les enquêtes continuent pour déterminer l’endroit où il se cache.

Thierry Mfundu