jeudi, juillet 2, 2020
DRC
7,189
Personnes infectées
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
4,696
Personnes en soins
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
2,317
Personnes guéries
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
176
Personnes mortes
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
publicité

RDC: Plainte contre Kalev Motond, Huit Mulongo se désolidarise des anciens prisonniers, mais encourage leur initiative

Le Professeur Huit Mulongo, ancien Directeur de Cabinet sous Moïse Katumbi alors gouverneur du Katanga, ne compte pas se venger contre ceux qui l’ont mis autrefois en prison. Pour l’ancien locataire de la maison carcérale de Kasapa, il a pardonné à tous ses bourreaux.

Toutefois, le Professeur estime que ceux qui ont fait subir la torture aux autres, doivent répondre de leurs actes devant la justice. S’agissant de la plainte collective des anciens prisonniers d’opinion contre Kalev Mutond ex Patron de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR), Huit Mulongo encourage l’initiative mais se désolidarise de cette démarche.

« D’abord j’admire les efforts qu’ils font [les anciens prisonniers d’opinion]. Parce que, je pense que personne d’humain ne doit se prendre au-dessus des autres. Personne d’humain ne doit tirer son plaisir en faisant du mal aux autres. Si on peut créer les conditions, le contexte pour lui aussi [Kalev Mutond], il peut répondre non pas devant les justices mais devant la justice, je crois c’est encourageant», souligne-t-il.

Pour avoir été en prison, le Prof Huit Mulongo déclare qu’il ne garde pas de rancune. En revanche, il soutient que: « Ç’a été l’occasion pour moi d’admirer la petitesse des gens. J’avais pris position que je pardonnais ceux qui m’ont fait du mal. La vengeance je l’ai confiée à celui qui nous a créé. Je voudrais rester conforme à cette position-là», a-il précisé.

Concernant la plainte en vue contre l’ancien super flic sous le régime du président Joseph Kabila, cet intellectuel congolais, Docteur en langue et littérature française, fait profil-bas. « Je n’ai pas envie de donner beaucoup trop d’importance à quelqu’un qui en ce qui me concerne ne le mérite pas. Je pense qu’il n y a que Dieu qui peut punir dans ce contexte-là», a-t-il indiqué.

Contrairement à l’attitude du Professeur Huit Mulongo, plusieurs anciens prisonniers d’opinion sont sur le point d’ester en justice l’ancien Patron de l’ANR. Jean-claude Muyambo, Bertrand Ewanga, Vano Kiboko, Gecoco Mulumba, Franck Diongo et consorts reprochent à Kalev Mutond notamment: la torture, le traitement inhumain dégradant, l’arrestation arbitraire et l’exécution sommaire.

Après sa sortie de Prison, le Professeur Huit Mulongo vient de publier un livre intitulé: « Voyage au bout de la Kasapa». Dans cet ouvrage présenté comme une autobiographie romancée, l’auteur décrit les conditions inhumaines et dénonce le calvaire de se retrouver prisonnier en RDC.

✍ Junior Ngandu (@ngandujng) | Politico.cd◼

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Les intellectuels congolais sont pratiquement les seuls au monde qui s’en remettent toujours à je ne sais quel dieu. Un intellectuel est un scientifique, il ne doit pas faire de l’amalgame entre les affaires de l’Etat et la religion. Les européens, qui ont amené le christianisme au Congo (depuis le Congo n’a fait que décliner jusqu’aujourd’hui), ont, depuis le 16ème siècle décrété la séparation entre l’Eglise et l’Etat. Aucun scientifique européen, aucun homme politique européen, ne cite dieu pour justifier une situation. Mais au Congo, les professeurs, les ministres, les gouverneurs….n’ont que le mot dieu à la bouche, donnant ainsi raison à un auteur russe qui a écrit:  » Les africains sont incurablement religieux  ». N’est-pas là le sous-développement mental? Comment dans ce cas espérer se développer économiquement? La religion, basée sur des dogmes indémontrables, doit s’exercer en privé et non en public, car elle est toujours l’opium du peuple.

  2. Son refus de déposer plainte n’empêchera pas le ministère public de l’inviter à témoigner. La conséquence n’est que sur le dédommagement et non sur les poursuites contre Kalev sur la base des faits pénaux, s’il n’en existe, dont le prof serait victime.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...