l'info en continu

Sud-Kivu : les militants de l’ECIDé condamnent les massacres à Beni et soutiennent le plan de sortie de crise proposé par Martin Fayulu

- Publicité-

Les militants de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement, ECIDé de Martin Fayulu à l’occasion de l’anniversaire du 59 ème anniversaire de la mort du héros national Patrice Lumumba dénoncé et condamné les massacres perpétrés à Béni au Nord-Kivu et à la guerre dit imposée dans les Hauts plateaux de Minebwe à Fizi, Mwenga, Uvira, Kalehe et à Salamabila dans la province du Maniema; ont-ils déclaré.

En cette date du 17 janvier 2020, les militants de l’ECIDé rappelle les choses pour lesquelles Patrice Lumumba a donné sa vie et interpelle tous les congolais à doubler de vigilance et à emboiter les pas de ceux qui défendent les valeurs pour lesquelles notre héros s’était sacrifié.

- Publicité-

Partant des valeurs d’unité nationale que prônait Patrice Lumumba, ces militants dénonocent avec fermeté, le plan machiavélique de Balkanisation de de la RDC. « Nous, militants de l’ECIDé mettons en garde tous les concepteurs et réalisateurs dudit plan car le sang de Lumumba prendra vengeance. Il en est de même de ceux-là qui s’approprient les biens de congolais en violation du serment de Lumumba qui prônait un Congo juste et prospère ; une distribution équitable des richesses nationales. Nous faisons donc allusion à la disparition des plusieurs millions des dollars dans les caisses publique au vu et au su des autorités au plus haut sommet de l’état. »; déclare Cikuru Mudosa, Secrétaire exécutif provincial qui a lu cette declaration.

Le peuple congolais doit-être vigilante car l’ennemi continu à faire de nouveau plan pour détruire davantage notre cher Patri. Ils exhortent également le peuple à se mettre debout comme un seul homme par des actions patriotiques pour contrecarrer le Plan de Balkanisation; poursuit-il.

Tout en dénonçant également la crise continue des institutions illegitimes qui plonge le pays dans une impasse totale et soutiens le plan de sorti de crise proposé par le Martin Fayulu Mdidi, qui demande des profondes reformes des institutions pour parvenir à des elections anticipées afin que le peuple recouvre sa souverenete et son pouvoir.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU