Nouvelle marée humaine pour Martin Fayulu à Bunia

Comme à Beni, à Butembo ou encore à Goma, le candidat n°4 à la prochaine présidentielle s’est offert une nouvelle marrée humaine dans la capitale de l’Ituri au nord-est de la République démocratique du Congo où des milliers de ses partisans ont fait le déplacement pour l’écouter.

Jusque 15h (heure locale) Martin Fayulu était toujours entendu par ces hommes et femmes venus en place au coeur de Bunia pour l’écouter. “Bunia est tombée”, lançait un partisan de Moïse Katumbi, qui sont d’ailleurs les plus nombreux dans la ville à être venus accueillir Martin Fayulu.

Le candidat de LAMUKA est arrivé dans la ville après un bras de fer avec les autorités de GOMA qui se sont longtemps opposés au décollage son avion privé. Sur place,  il doit tenir un meeting dans le cadre de campagne électorale.

 

Les plaines de l’Ituri, riches en pétrole, en bois, en or, en diamants et en coltan, sont le théâtre d’affrontements entre les communautés Hema et Lendu  depuis en décembre 2017. Ces affrontements ont dégénérés en attaques au coup-pour-coup qui se sont rapidement propagées dans toute la province. “Plus de 70 villages ont été détruits et environ 350 000 personnes ont cherché refuge en Ouganda voisin ou ont été déplacées à l’intérieur du pays” écrit une étude du centre d’étude stratégique de l’Afrique.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.