PUBLICITÉ

RDC: Les catholiques, l’opposition et la société civile dans la rue pour réclamer le retrait de la machine à voter

Le Comité Laïc de Coordination ne va pas tolérer l’usage de la machine à  voter au prochain scrutin du 23 décembre. Dans une conférence de presse ce lundi à Kinshasa,  l’organisation catholique annonce nouvelle mobilisation contre celle-ci.

«La crédibilité d’un processus électoral dépend également de la qualité de son fichier électoral. L’actuel fichier électoral de la RDC nécessite le toilettage de la part de la Centrale Électorale. Depuis les dernières recommandations de l’OIF, aucun signal n’est donné par la CENI dans le sens de la fiabilisation dudit fichier », dénonce également le CLC.

- Publicité-

La semaine dernière, c’est des experts britanniques venus à Kinshasa pour certifier ces machines qui ont jeté un véritable pavé dans la mare. Selon eux, il faut 15 préalables à l’utilisation de ces machines pour un processus transparent.  Du côté des catholiques, on estime que ce rapport est suffisant pour le retrait de ce machine.  « Le rapport des experts britanniques qui a énuméré un certain nombre de problèmes à résoudre quant à l’utilisation de cette machine« , explique-t-on.

Outre les catholiques, les mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA), les Congolais debout ou encore des organisations de la société civile ont marché dans plusieurs villes du pays la semaine dernière contre ces machines.

Alors que la Commission électorale insiste sur le fait que sans ces machines, il sera impossible de voter le 23 décembre, les nouvelles marches programmées par les catholiques et les organisations de la société civile accentuent la pression.

L’opposition congolaise projette également des actions contre ces machines qu’elle rejette. Le 29 septembre, une grande mobilisation commune rassemblant les principales forces de l’opposition est annoncée à travers le pays.

 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU