RDC: Un haut cadre d’un parti proche de Katumbi attaqué à la machette à Lubumbashi

Michel Muluchila, vice-président du PND pour la province du Haut-Katanga, parti dirigé par Salomon Idi KALONDA DELLA, un proche Conseiller et bras droit de l’opposant Moïse Katumbi, a été agressé à coups des machettes tard la nuit du lundi à mardi à son domicile par “des milices” du pouvoir.

Le PND dénonce l’agression du VP Michel Muluchila, vers 1 heure du matin, par une milice à la solde du pouvoir. Nous sommes des Katumbistes et rien ne pourra nous faire changer d’avis. La patrie ou la mort, nous vaincrons“, dénonce Christian Momat, secrétaire général de ce parti membre de la coalition ENSEMBLE via son compte Twitter.

Michel Muluchila a reçu des coups des machettes à la tête. Les agresseurs n’ont rien emporté et lui ont reproché d’étre du PND, parti politique qui, selon eux, appartiendrait à Moïse Katumbi”, explique M. Momat dans un message envoyé à POLITICO.CD.

La situation reste tendue pour des opposants au président Kabila dans la province du Haut-Katanga. En juin dernier, le siège du même parti proche de Katumbi a été attaqué et vandalisé . Une action commanditée par le régime de Kinshasa, selon cette formation politique.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.