Au moins 40 personnes meurent noyées en tentant de fuir des combats dans le nord du pays
Photo d’illustration

Plusieurs embarcations transportant des villageois ont chaviré sur la rivière Ubangui. “Jusqu’à mercredi soir, nous avons récupéré quarante corps sans vie des personnes noyées alors qu’elles traversaient cette rivière sous des fortes pluies accompagnées d’orages“, a déclaré à l’AFP Jean Bakatoye, vice-gouverneur de la province du Sud-Ubangi (nord-ouest).

Le bilan est encore provisoire parce que d’autres corps sont charriés plus loin par les eaux de la rivière“, a ajouté M. Bakatoye.

Les faits remontent à lundi selon lui: “un mouvement de panique a été constaté à Dongo ayant poussé la population à fuir vers le Congo-Brazzaville après l’attaque à l’arme blanche d’une position de l’armée par des hors-la-loi“. Cet assaut a aussi blessé “quelques soldats“, a-t-il ajouté.

Quatre témoins contactés par l’AFP ont indiqué avoir vu les corps de deux soldats congolais et quatre assaillants tués “par balles” après ces affrontements dimanche. L’arrivée des renforts de l’armée a fait paniquer des habitants qui ont bravé le mauvais temps, en tentant de traverser vers le Congo-Brazzaville, selon le vice-gouverneur.

Les habitants de cette zone reculée de Dongo, frontalière du Congo-Brazzaville et de la Centrafrique, sont marqués par le souvenir des violences liées à la rébellion de la communauté Enyele en 2009 et des opérations de l’armée congolaise qui ont mâté les insurgés en 2010.

Avec AFP.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.