Kabila Désir se prépare aux élections: une délégation du Nord-Kivu autour de Kin-Kiey Mulumba à Kinshasa 

Une délégation de la Fédération Nord-Kivu de Kabila Desir, parti politique membre de la Majorité Présidentielle au pouvoir en République démocratique du Congo, séjourne dans la capitale congolaise pour une “mise à niveau avec les instances nationales”, sur fond des enjeux électoraux.

Cette visite, explique un communiqué consulté par POLITICO.CD,  a culminé jeudi 15 mars, veille du retour de la délégation à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, par une réunion stratégique de 5 heures dans une salle du prestigieux Hôtel de la chaîne Kin Plaza Arjaan Rotana présidée par l’autorité morale du Parti, le professeur Tryphon Kin-Kiey.

Devant ses cadres, Tryphon Kin-Kiey Mulumba a rappelé la nécessité de se préparer pour les échéances électorales à venir. “L’heure est à la mobilisation pour les élections. Nous parti doit y jouer un rôle majeur. “, dit-il. “Comme il a été dit dans l’appel de Massimanimba, rien ne peut se faire dans ce pays sans le président Joseph Kabila, rien ne doit se faire sans lui“, ajoute-t-il.

Pour son parti, le Nord-Kivu est un “Swing State” — expression donnée aux provinces majeures durant les élections —, à l’image de la Ville de Kinshasa et la province du Kwilu. “Le chemin est désormais «celui qui conduit aux élections», «le débat politique doit s’y conformer plus que jamais»“, insiste le communiqué de Kabila Désir.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.