Il y a deux ans, Joseph Kabila portait plainte pour corruption

2
702

Juin 2015, dans un document d’une vingtaine de pages adressé au procureur général de la république, Flory Kabange Numbi, le président Joseph Kabila porte plainte pour corruption visant nommément quatre gouverneurs, : Moïse Katumbi Chapwe (Katanga, sud-est), Alphonse Ngoy Kasanji (Kasaï-Oriental), Alex Kande (Kasaï-Occidental) et Marcellin Chisambo Ruhoya (Sud-Kivu).

La plainte, adressée au nom du président congolais par son conseiller spécial pour la lutte contre la corruption, le blanchiment et le terrorisme, Luzolo Bambi, visait également l’ancien directeur de cabinet du président, Gustave Beya Siku, et une quinzaine d’autres personnes, parmi lesquelles d’anciens hauts fonctionnaires. La plainte dénonçait alors des faits de « corruption », fraudes » et « détournements ».

Deux ans après, aucune nouvelle de cette initiative du président Kabila. Le bureau du Procureur Kabange Numbi ne veut même pas en entendre parler. Par ailleurs, en dehors de l’opposant Moïse Katumbi, condamné à trois ans de prison fermes – dans un procès qualifié de politique – , tous les poursuivis sont toujours en fonction et n’ont jamais été inquiétés par la justice congolaise.

Alex Kande, gouverneur du Kasaï occidental a, entre temps, vu son nom faire partie des neuf nouvelles autorités de la RDC sanctionnées lundi par l’Union Européenne.

2 Commentaires

  1. Quand on vous dit que l’appareil judiciaire congolais est malade. Voilà la preuve, un président qui porte plainte et sans suite; BONGO BISO BA OYO
    Politico MPE TIKA SONGI SONGI

  2. Kabila voulait en fait faire de la communication. C’est le prof. Luzolo qui n’avait rien compris. Le voilà devenu l’homme à abattre des individus qu’il a cité dans ses plaintes. Il y a de nombreux scandales financiers non enquêtés sous Kabila : Panama papers, Le scandale BGFI, le scandale sur les passeports et j’en passe.

Comments are closed.