Evanga: « Si l’accord ne marche pas, alors Kabila ne sera plus président et seul l’article 64 va trancher »

4
761

Le ton monte du côté de l’opposition pour reclamer l’application de l’accord signé le 31 décembre dernier avec le Pouvoir. Comme Moïse Katumbi, Jean-Bertrand Ewanga, évoque désormais l’article 64 de la Constitution. Cellui-ci fait allusion à une prise de pouvoir par la population.

« C’est à cause du pouvoir que nous sommes arrivés à la situation actuelle. En effet, ils ont tout fait pour empêcher la tenue des élections dans les délais constitutionnels et à présent leur seule légitimité ne repose que sur l’accord de la Saint Sylvestre qu’ils cherchent maintenant à torpiller. Il parle de président, mais il oublie que ce dernier ne règne plus que par consensus grâce justement a l’accord. Regardez le pays. Des rébellions partout, des milices, et surtout cette situation socioéconomique catastrophique, tout ça est causé par la majorité qui est au pouvoir » a-t-il constaté avant d’avertir « je voudrais dire aux amis du pouvoir qu’ils ne devraient pas croire que le temps qui passe serait en leur faveur ».

En fonçant , l’ancien secrétaire général de l’UNC menace : « Si l’accord ne marche pas, alors Kabila ne sera plus président et seul l’article 64 va trancher »

Pour le Président du parti Front Populaire Congolais , en effet, le grand malheur du pays est la médiocrité de sa classe politique. « Ce qui est malheureux, c’est de voir un homme qui a passé 36 ans aux côtés de Tshisekedi se comporter comme un opportuniste » arbore ce député faisant allusion à la dissension observée au sein du Rassemblement, la plus grande famille de l’opposition Congolaise. « Tenez, il y a trop de gens en RDC qui viennent en politique juste pour se remplir les poches. Voyez des gens comme Abraham Lincoln, Mao de Chine ou encore Thomas Sankara… Ce ne sont ni les immeubles ni les dollars qui les ont fait entrer au panthéon de l’histoire, mais les services rendus à leurs nations et à l’humanité. »

À propos du Rassemblement, Ewanga a nié sa division, mais reconnaît que cette plate forme a des problèmes internes. Parlant de l’aile de cette plateforme soutenant Joseph Olengakoy, cet élu d’Ikela estime que ceci est une affaire interne à la Dynamique de l’opposition, une de branches du Rassemblement: « Le Rassemblement a été créé par 9 sous composantes qui en sont membres et non des individus, et toutes les neuf sont derrière le nouveau leadership comme cela a été démontré lors de sa présentation. Olengakoy est avec une faction de la Dynamique. A noter que ledit Olengakoy n’a pas signé l’acte de Genval, mais plutôt Mayombe qui était alors modérateur de la dynamique et qui est parti » a précisé Ewanga avant de conclure « , à présent que nous avons remis de l’ordre dans la boutique, nous devons vite voir la CENCO afin que les choses avancent. »

Aline ENGBE

4 Commentaires

    • Na ba sango basili koyeba bino. makambo ya elections botie wapi ? La rue, yo moko ! Wana TSHITSHI AKUFI Yo azali na pema ya kobenga batu na balabala ? Azalaki botika makambu ya ba postes toyeba ya solo soki vraiment bolingi alternance na mboka oyo. Peuple yango zali nani, Kaka Kinshasa te, Oligaki koyembana na se ya elili ya Tshikas, Eke naye mpe Bosambwe !

  1. L’accord ne marchera jamais. L’article 64 va être empêcher par les armes.il faut que l’opposition prenne les armes.
    sinon c’est la distraction

Comments are closed.