Le MLC et la MP disent « non » à Pierre Lumbi comme président du CSNA

18
779

Porté à la présidence du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, contesté par deux factions qui ont fait dissidence, Pierre Lumbi est à présent boudé par le Mouvement de Libération du Congo (MLC), qui dirige le Front pour le Respect de la Constitution.

En effet, le décès d’Étienne Tshisekedi le 1er février derniera, a laissé un vide à la présidence du Comité national de suivi de l’accord (CNSA) signé le 31 décembre dernier entre le Pouvoir et l’Opposition. Alors que la Majorité Présidentielle était la première à contester qu’un successeur d’Étienne Tshisekedi au Rassemblement occupe ce poste, arguant que M. Tshiskedi y a été désigné « à titre personnel » et non comme président du Conseil des sages du Rassemblement, le Front pour le Respect de la Constitution lui empiète désormais les pas.

Dans son argumentaire, le parti de Jean-Pierre Bemba, qui est à la tête de cette coalition, affirme que Pierre Lumbi est « trop proche de Kabila » pour représenter « valablement » l’opposition à ce poste.

« Il est hors de question que nous avalisions cette décision comme une lettre à la poste. Il peut être président du Conseil des sages, ça ne nous concerne pas, on n’est pas membre du Rassemblement. Mais en faire automatiquement président du CNSA, je crois qu’il y a un problème. C’est comme s’il était en train de reconstituer son alliance avec Kabila. Ça c’est inacceptable« , a dit Fidel Babala, cadre de ce mouvement de l’opposition aux antennes de TOP CONGO.

Avant lui, Eve Bazaïba, la Secrétaire générale du MLC et Chef de file du Front pour le Respect de la Constitution avait déjà dénoncé Pierre Lumbi et l’UDPS qui, selon elle, ne peuvent pas occuper les deux postes clés confiés à l’opposition, à savoir: la Primature et la présidence du CNSA.

Même son de cloche du côté de la Majorité Présidentielle qui laisse entendre, par la voix de son Secrétaire général, Aubin Minaku, qu’elle ne reconnaîtra pas Pierre Lumbi comme président du Conseil de sages. « Il y a un problème de consensus« , dit-il.

18 Commentaires

  1. probleme na bino batu ya PPRD ezali wapi? nioso oyo bozali kosala pona ko gagne temps miyibi yo minaku okosamba un jour bande de voleur,bobebisi mboka bolingi kolongua te? mais boyebaka que tangu na bino ekoki bozali naba compte a rendre naba congolais kobosanaka te

    • Nous constat regrettons non sans regret que depuis un certain temps, le MLC a pris l’habitude de défendre la position de la MP ou plutôt, mais emboîter la MP de ns sesprises de position et sa position actuelle ne nous surprend pas. Autant TSHISEKEDI avait fait face à MOBUTU que LUMBI l’a fait face à KABILA. C’est pas Bazayiba qui nomme les opposant dans ve Pays? Qu’elle commence par ramener au bercail tous les députés du MLC qui font la joie de la MP aujourd’hui que de chercher à donner du temps à ses nouveaux alliés.

  2. PPRD, vous vous prenez pour qui? Cela ne vous concerne en quoi ?Bokoyoka eloko. 2018 tokotiya bino nyonso n’a prison.

  3. 100% d’accord avec vous MLC Pierre lumbi est très proche de Kabila il ne peut pas diriger CNSA. tout le monde sauf Prière Lumbi.

    • MAIS VOUS ÊTES BÊTES TOUS !
      MLC NE VEUT PAS DE LUMBI L’ACCUSANT D’ÊTRE KABILISTE
      LES KABILISTES N’EN VEULENT PAS !
      METEZ VOUS D’ACCORD ENTRE KABILISTES ET MLC

  4. Muasi oyo abandaki na koboya Étienne ,sikoyo akomi na lumbi ye alingi batia ye? Jacoco makelele y’a manzanza. Déjà cenco,na UE ,na communauté internationale na biso moko tondimi Félix na pierre . etikali bâtis 1er ministre transition ebanda

    • Très bien dit Eve, il est conseiller spécial de Kabila en matière de sécurité, c’est un pion de Kabila dans l’opposition. Toute la bande de G7 n’est pas pour nous, c’est la même équipe qui a pillé avec Kabila pendent les décennie et veut se moquer du peuple en utilisant l’argent sale qu’ils ont pillé pour acheter certains opposant comme Félix Tshisekedi dans l’objectif de créer une confusion qui maintiendra au finish leur leuder Kabila au pouvoir. Ouvrez les yeux cher congolais, la patrie est en danger avec ces opposants fabriqués de toute pièces par Kabila

  5. Eve et son MLC veulent encore nous faire un pas en arrière nous savons qu’elle joue le jeu de la MP, lire l’accord au VI.2.2 §3 de l’accord du St Sylvestre

  6. minaku, tu commences aussi à énerver, quand vous qui léchez le derrière de votre petit chef sans cv, vous vous organises, avez vous entendu quelqu’un de l,opposition s,en mêler?toutes ces manoeuvres juste pour vous éterniser au pouvoir,pouvoir pour le pouvoir ,bandes de voleurs, on vous connaît tous, et votre compte vous l,aurez au moment venu

  7. BAZAIBA ?Yo ozali na ndaku na USA ,kosakana na mboka te,yo ozali nani vraiment? poste wana ezali provisoire pona nini bolingi koboma mboka?
    bande na bino,OLENGANKOYI,MOKIA,LISANGA, yo BAZAIBA;On n’a pas besoin de vous.

    • Les politiciens du rassemblement sont tous menés en bateau par Kabila et son equipe. Les Lisanga, olengankoy,Bazabiba, kamere vous etes la honte de ce pays.

  8. Es ce que c »est Eve qui doit être la référence đe nominations ou ces sont les textes.En Rdc les politiciens ne respectent pas les textes juridiques. C’est la Honte pour Eva. Spécialiste en clacage de portes.

    • Réfléchissons objectivement. La MP devrait se taire à jamais car la situation actuelle relève de sa propre turpitude. Son autorité morale qui a manqué sur toute la ligne à ses engagements devrait déjà être poursuivi par la cour constitutionnelle pour haute trahison du fait d’avoir rendu toutes les institutions de la République illégales et illégitimes. Du jamais vu! Les gens du camp précité qui osent parler ainsi devront être associés à leur autorité morale et poursuivis en tant qu’une association des malfaiteurs. Parfois, je me demande s’ils n’ont pas honte devant les membres de leurs familles biologiques. Ne Mwanda Semi vient de rappeler ce que tout le monde connait de Kabila ( un sujet Rwandais). POURQUOI UN CONGOLAIS OU CONGOLAISE, DIGNE DE CE NOM, DEVRAIT-IL/ELLE ACCEPTÉ DE L’AVOIR A LA TETE DE NOTRE PAYS ET PASSÉ NOTRE TEMPS A DISCUTER DU CAS PIERRE LUMBI QUI EST NOTRE FRÈRE?
      Manque d’amour du prochain!!!

  9. Il était une fois aux pays des primates.
    Dans le fin fond de la forêt d’Afrique centrale une crise s’installe chez les primates entre les bonobos à la manette des affaires et la gestion des noix, des agrumes et bananiers du pays au grand dam des babouins qui peinent à se nourrir et à se reproduire. Ces derniers n’ont depuis des lustres qu’un seul vœux : prendre la commande des affaires mielleuses.
    La crise est énorme : etasuniens, unioneuropéens, unionafricains et toutes les races qui composent la planètes – appelées – communauté internationale s’invitent par leurs merdias interposées à cette crise munis des télescopes, microscopes, speculum, téléphones portables et fixes, caméras et micros pour scruter et retransmettre à vif les moindres détails de cette bouillabaisse qui mijote à petit feu .
    C’est dire que le pays des primates est à la Une de tous les journaux : pensés, Ecrits (en dure ou en soft), ou Parlés (en toute langue) pour que tout le monde soit bien servi.
    C’est quoi le nœud du problème : un article du sacro-saint livre qui fonde l’existence même de cette espèce. Cet article en caractère devenu gras à force d’y passer et repasser pendant des heures : cet article comprend un chiffre que selon la position qu’on prend se lit soit 9 soit 6. Et qui détermine la longévité ou non du chef bonobo à la tête de la vaste végétation langoureusement fruitée.
    Si c’est 6 le chef doit céder illico presto la commande à la race des babouins frustrés et si c’est 9 il faut qu’il reste encore aux affaires pour un temps difficile à limiter. Voilà où Bonobos et babouins s’entredéchirent. Et là il n’y a pas qu’à boire, il y a aussi et surtout à manger. Ne dit-on pas à ventre affamé point d’oreille. Et bien c’est le cas de le dire car personne n’écoute personne.
    L’implication des biens pensants, techniciens ou technocrates des mondes civilisés ou pas n’y change rien tant que dans chaque camp tous font foi à leur droite et saine perception des choses et ne veulent surtout pas céder au chantage de qui que ce soit pour renoncer à leur souveraineté.
    L’implication disais-je ne peut se conjuguer en terme d’injonction face à cette rigide souveraineté affirmée néanmoins en terme de suggestion : se mettre du même côté pour bien lire cet article de discorde. Le bon sens en chair et en noce.
    Voilà qu’une partie de babouins descend des arbres pour voire à quoi cela pourrait mener. S’associant aux bonobos avec toute leur élite intellectuelle pour scruter cet article. En le tournant et retournant, les voilà qui tombent d’accord, sous les regards médusés des témoins du monde entier réunis, avec les meilleurs des outils technologiques de communication, que le 9 de l’article du sacro-saint document fondateur de leur existence est réellement 9. « Scandale », « Trahison mêlée à la traitrise », « Inceste » et que sais-je encore… s’écrie le camp le plus radical des babouins têtus rangés derrière leur leader bien pensant, infaillible et inamovible.
    C’est le premier round manqué alors qu’il incarnait l’espoir des uns.
    Les biens pensant de la fameuse communauté mondiale très attentionnés par l’issue de cette crise qui prend des allures d’un big bang aux conséquences inimaginables s’invitent une fois de plus à la médiation. Cette fois on fait appel aux sapajous blancs : c’est la crème de la sagesse de toutes les espèces des primates depuis sa création. Elle est composée des têtes : barbues, poilues, chauves et couronnées. Elle a pour mission de faire adhérer cette espèce rare des babouins têtus avec son chef invulnérable à une nouvelle perception de l’article au chiffre magique.
    Après moult efforts à la grande stupeur internationale un « Con s’en suce » ( CSS en sigle) de la bonana surprend le monde entier quand il sort du ventre de cette tumultueuse et méticuleuse observation à haut risque : Bonobos et babouins pour une fois lisent ce chiffre de la même manière. Miracle ! il n’y a que les sapajous blancs capables d’un tel exploit. Mais attention ! Tout n’est pas fini. C’est avec des lunettes spéciales que les deux espèces lisent enfin de la même façon. Il suffit d’ôter ces lunettes pour que chacun retourne à sa case initiale pour voir de travers. Et ce « con s’en suce » simple illusion optique a un prix : Pour lire l’article de cette façon unanime il y a une condition sine quoi none que les deux parties ont mis au point : il faut, Notez Bien ( en lettre miniscule, de faible police) que : le chef babouin soit un peu au-dessus du chef bonobo et qu’en plus que son très cher fils, le noble, celui même qui a un cerveau multidimensionnel réunissant l’intelligence de tous les adeptes rangés derrière son infaillible papa, que lui et lui seul soit un peu en dessous du chef bonobo. Et que ce trio puisse célébrer un mariage contre nature duquel naitra tout le Bien-être de tous sans distinction aucune. Voilà à quelle condition 9 est 9 pour tout le monde. Cette trouvaille de dernière minute de la dernière nuit du calendrier romain réjouit tout le monde. Cette fois-ci.
    Mais hélas, pas pour longtemps car voici que le chef bonobo qui s’absentait pour un bref instant, s’absente à tout jamais ! Quelle dérive ! Quelle horreur innommable ! C’est le désarroi total : les chaines du monde entier cessent d’émettre, toutes les télés, toutes les pages web affichent du noir avec des neiges. Le monde retient son souffle, la confusion est plus à son comble qu’avant, que va-t-il se passer dans cette forêt de tous les risques. Dans le camp des bonobos on soupire avec un petit ouf= pouf ! Tandis que chez les babouins c’est la pagaille, le sevrage précoce, l’apocalypse. Rien ne tient plus la route avec cet évènement malheureux qui émeut le monde entier. Le chef a tiré sa révérence sans crier gare à ce moment crucial.. clic ici pour lire la suite

  10. Que veut le Mlc avec moins de députés? Bazaiba avait contesté Tshisekedi prétextant que la présidence du Cnsa n’est pas une voie de garage. Maintenant, elle conteste le successeur de Tshisekedi à la présidence du comité des sages du rassemblement à coopter president du Cnsa pour son passé. La Rdc doit elle se plier à cette dame ? Que stipule l’accord qu’elle a signé? elle signe et se moque du texte. L’accord est impersonnel et nulle part on cite le nom de Tshisekedi Madame.

    • Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. On signe un texte, et pour sa mise en application, on se rebiffe. Ils ont tous signé dans l’accord que le Président du Comité des Sages du Rassemblement est le Président du CNSA. On ne voit nulle part le nom de Tshisekedi, pour prétendre aujourd’hui que ce poste était créé pour Tshisekedi « in tuite personae ». Nous sommes devenus des latins!!! Il ne manque maintenant que de recourir à la Cours Constitutionnelle pour l’interprétation, à sa manière, de ce que ça signifie « Le président du Conseil des Sages du Rassemblement est Président du CNSA » !!! Même un enfant de l’école primaire peut nous dire ce que cela signifie, tout comme pour la fin du mandat présidentiel. Dire que Lumbi a travaillé avec Kabila, Tshisekedi n’a-t-il pas travaillé avec Mobutu et occupé de grands postes ? Cela lui a-t-il empêché de devenir son opposant le plus farouche ?!?! On signe : le Rassemblement présente le premier ministre au Président de la République qui le nomme »…. et après on se rebiffe !!! turpitude, oh turpitude. Mais tôt ou tard, on passera aux élections, alors on verra.

Comments are closed.