La SADC juge la MONUSCO « inefficace »

4
799

Le bilan de la plus grande et plus coûteuse mission de l’Organisation des nations unies dans le monde est de plus en plus dénoncée par le gouvernement congolais et des partenaires régionaux.  Réunis le 24 février à Dar-es-salaam, capitale de la Tanzanie, les ministres des Affaires étrangère de la Conférence de coordination pour le développement de l’Afrique australe (SADC en anglais) ont qualifié l’action de cette mission d’inefficace, d’autant plus que selon cette organisation internationale sous-régionale, la MONUSCO a échoué à éradiquer les forces négatives a l’Est de la République démocratique du Congo, ou elle concentre la grande partie de son effectif.

En effet, en moins d’un mois de la fin de son mandat, des milices d’auto-défense locales (Mai-mai), les rebelles ougandais de l’ADF, les combattants rwandais du FDLR et récemment des anciens rebelles qui M23 circulent encore au Nord et au Sud Kivu.

« … ici on a constaté l’inefficacité, ça il faut le dire, de la forces des nations unies actuellement dans notre pays, particulièrement pour l’éradication des groupes armées. La question qui a fait débat ici c’est celle de savoir pour quelle raison, depuis bientôt 20 ans, la missions des nations unies n’accomplit pas sa [tâche], alors qu’on est dans le chapitre 7 de la charte des nations unies qui autorise l’usage de la force« , a expliqué Léonard She Okitundu à l’issue de cette rencontre.

« Dans le débat qui aura lieu sur la reconduction du mandat de la MONUSCO, on a préconisé qu’il fallait faire un travail d’évaluation pour jauger l’efficacité de cette force ; on a constaté qu’il y avait beaucoup de faiblesses parce que tout est fait dans l’Est du pays comme si nous étions dans une guerre conventionnelle, alors qu’on a affaire à une guerre asymétrique », a-t-il poursuivi

Dans une interview accordée au journal français le monde en début de semaine, le Chef de la diplomatie congolaise avait clairement fait savoir que la MONUSCO avait « échoué à atteindre ses objectifs qu’elle a progressivement perdus de vue, pour se constituer en un gouvernement parallèle a celui de Kinshasa« 

4 Commentaires

  1. Certainement, surtout avec sa rhétorique, mettant en cause les FARDC et la Police natonale, d’usage disproportionné de la force à l’égard des milices…

    • @Placide nous pouvons critiquer la MONUSCO mais nous devons aussi savoir que tout les rapports de nations et des ONG internationaux ont prouvé que c’est le Gouvernement du Congo au travers ces Géneraux entrétiennent les rébelions en leur donnant des armes, munitions etc. Tango Fort et certains géneraux ont étaient citée. En outre la seule question que nous devons nous posé « à qui profite l’insécurité de l’Est?
      La reponse est conu
      Merci

Comments are closed.