Congrès de mouvements citoyens à Kinshasa: Lucha et Filimbi suspendus de participation

Le comité d’organisation du premier congrès des mouvements citoyens à indiqué avoir suspendu provisoirement la participation de mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA) et Filimbi du premier congrès de mouvements citoyens annoncé ce 10 janvier puis reporté au 17 janvier pour des raisons organisationnelles. À en croire le communiqué de ce comité d’organisation, suite à ce qui s’apparente à des dissensions, divisions et contestations de leadership au sein des mouvements citoyens Lucha et Filimbi, il a été décidé, à la suite de la réunion tenue dimanche 8 janvier 2017, de la suspension provisoire de la participation de ces deux mouvements citoyens jusqu’à ce qu’ils auront harmonisé les querelles qui sévissent à leur sein en présentant à ces assises les seules personnes habilitées à representer  valablement ces mouvements pro-démocratie. “Nous tenons à rappeler à tous les mouvements citoyens le caractère libre et non-impératif de leur participation aux assises en préparation à Kinshasa” note le communiqué dans lequel les organisateurs dénoncent ce qu’ils qualifient de campagne de déstabilisation orchestrée par certaines personnes mal intentionnées visant à décrédibiliser ce congrès.

Dans une déclaration à Politico.cd, un membre du comité restreint d’organisation a précisé que ce forum vise la mise en commun des efforts de tous les combattants de la liberté et de la démocratie en vue de mieux faire face aux défis de l’année 2017 et qui doit permettre au peuple Congolais de réaliser la première alternance et ainsi  préserver le pacte républicain après l’expiration du second et dernier mandat du Président Joseph Kabila le 19 décembre dernier.

À la suite de l’annonce de la participation des membres de mouvements citoyens Lucha et Filimbi à ces assises, les contestations se sont faites par divers membres au sein de ces groupes. Certains membres opposés à la participation de leurs mouvements ont accusé leurs collègues d’usurpation du collectif pour des intérêts égoïstes alors que ceux qui sont ouverts à la participation denonçaient la prise en otage de ces mouvements citoyens par un groupe d’individus.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.