jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 12:04 12 h 04 min

L’UDPS fustige le document fixant les 6 conditions du Rassemblement pour « accepter le glissement »

- Publicité-

Direct.cd et le site desc-wondo.org ont publié ce matin le document ci-dessous, dont l’entête correspond bel et bien à celle du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, la large coalition des opposants dirigée par Etienne Tshisekedi.

Opposé farouchement au président Kabila qu’il soupçonne de vouloir briguer un troisième mandat à la tête de la République démocratique du Congo, en violation de la constitution, le Rassemblement a donné un ultimatum au Président pour son départ du pouvoir le 19 décembre 2016, refusant de participer au Dialogue convoqué par le Chef de l’Etat congolais et qui s’est soldé par un accord politique avec seulement une petite partie des opposants.

Le président Joseph Kabila a demandé dans la foulée aux évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) de pouvoir faire la médiation auprès du Rassemblement pour trouver une solution consensuelle à cette crise politique qui a fait plusieurs morts durant les manifestations en septembre dernier à Kinshasa.

Dans ce document, qui serait une contre-proposition du Rassemblement et remis aux évêques catholiques, les opposants congolais laissent entendre pour la première fois qu’ils seraient disposé à laisser le président Kabila diriger le pays pendant une période de transition « de très courte durée » et sous certaines conditions suivantes:

 

  • le président Kabila doit adresser un discours solennel à la nation dans lequel il déclare publiquement qu’il ne briguera pas un 3è mandat;
  • l’élection présidentielle doit se tenir à une date précise en 2017;
  • Kabila doit déclarer que la Constitution ne sera ni révisée ni changée et pas de référendum constitutionnel;
  • le Rassemblement cogère avec la MP la période transitoire, avec un partage équitable des portefeuilles ministériels (surtout régaliens, intérieur, affaires étrangères, défense, justice), un contrôle équitable des services de sécurité (Armée, Police, Renseignements, DGM…), des entreprises publiques et des organes d’appui aux institutions (CENI, CSAC : Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication);
  • le Rassemblement désigne le Premier ministre au sein de l’opposition qui n’a pas participé au dialogue de la cité de l’UA et enfin
  • Joseph Kabila (et non pas son Dircab) doit apposer sa signature personnelle sur le document d’accord qui sera conclu.

Toutefois, ce document est signé par les opposants Christopher Lutundula et Bussa Butsumbi, certes des cadres du Rassemblement. Mais il sied de noter qu’Etienne Tshisekedi, le président du Conseil des sages du Rassemblement, organe suprême de direction de cette plateforme, a toujours signé les documents émanant de ce mouvement politique.

Un haut cadre de l’UDPS a savoir à Politico.cd que ce document « n’engage pas » le parti d’Etienne Tshisekedi.

« Nous avons été surpris d’apprendre que le Rassemblement a deposé un document à la CENCO, nous n’avons pas été consulté pour ça« , réagi un cadre de l’UDPS qui a requis l’anonymat.

Les dirigeants de cette plateforme n’ont pas souhaité réagir à cet article.

Le document.

- Advertisement -

rass

rass_2

rass_3

rass_

rass_5

 

8 Commentaires

  1. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE POUR GAGNER LE DÉFI LANCE PAR L’IMPOSTEUR OCCUPANT TUTSI RWANDAIS AU PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE QUI EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE. LES FAUX POLITICIENS CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO OCCUPE PAR LES MEMBRES DU TUTSI POWER EMPIRE HIMA (Rien de nouveau sous le soleil, si quelques dictateurs plus puissants que l’Imposteur Cheval de Troie du Rwanda au Kongo Kanambe alias Joseph Kabila soi-disant Président de la RDC (République Démocrature du Congo) tel que Cyrus Le Grand, Pharaon, Alexandre le Grand, Jules César, Louis XVI, Napoléon Bonaparte, Adolf Hitler, Francisco Franco, Benito Mussolini, Mohammad Reza Pahlavi aka Shah d’Iran, Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Zabanga, Jean-Bendel Bokassa, Idi Amin Dada, Gnassingbé Eyadema, Ben Ali, Mouammar Kadhafi, Nicolae Ceaușescu, Augusto Pinochet, Manuel Noriega, Saddam Hussein, Hosni Moubarak, Charles Taylor, Samuel Doe ont défié leurs peuples souverains primaires respectifs au péril de leurs vies pour continuer impunément leur dictature sans pour autant gagner le défi lancé au Véritable Dieu Nzambe Tata Créateur des cieux et de la Terre (Ecclésiaste 1 : 8-10 “Toutes choses sont en travail au delà de ce qu’on peut dire; l’œil ne se rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre. Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. S’il est une chose dont on dise : Vois ceci, c’est nouveau ! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés”). VIVE LA REVOLUTION QUI EST LA LÉGITIME DÉFENSE PAR LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE DONT ÉMANE LE POUVOIR SUPRÊME. ABAT LE DIALOGUE INCLUSIF AVEC LES ÉTRANGERS INFILTRES QUI NE DIRIGERONT PLUS LE KONGO (Deutéronome 17 : 15 « Vous établirez alors sur vous le roi que l’Éternel votre Véritable Dieu aura choisi ; c’est l’un de vos compatriotes que vous prendrez pour régner sur vous ; vous ne pourrez pas choisir un étranger pour roi » ou « Tu mettras sur toi un roi que choisira l’Éternel, ton Véritable Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère »). ACTUELLEMENT AU KONGO NOUS AVONS D’UN CÔTÉ LES NATIONALISTES PATRIOTES VÉRITABLES KONGOLAIS ET DE L’AUTRE CÔTE LES OCCUPANTS INFILTRÉS DU TUTSI POWER AVEC LEURS ESCLAVES COLLABOS KONGOLAIS. VIVEMENT UN PRÉSIDENT VÉRITABLE KONGOLAIS DE SOUCHE PUR SANG A LA TÈTE DE NOTRE BEAU PAYS. KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA LE CHEVAL DE TROIE DU RWANDA DÉGAGE. MOSES SORIANO ALIAS MOÏSE KATUMBI DÉGAGE. VITAL KAMERHE RWAKANYASIGIZE ALIAS LWA KANYIGINI NKINGI DÉGAGE. LEON LOBITCH KENGO WA DONDO DÉGAGE. AZARIAS RUBERWA DÉGAGE. (Ézéchiel 21 : 31 « Voici ce que j’annonce, moi, le Seigneur VÉRITABLE DIEU NZAMBE TATA : On t’enlèvera ton turban, on ôtera ta couronne. Les choses vont changer ! Les gens simples seront élevés, et les gens importants seront abaissés »). VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. VIVE LA RÉVOLUTION POUR LE CHANGEMENT RADICAL DE MENTALITÉ. LE FANATISME AVEUGLE EST UNE FORME D’ESCLAVAGISME MENTAL. LA LUTTA CONTINUA. LA VICTORIA E CERTA. INGETA

  2. Au stade où nous en sommes aujourd’hui, il est important que les politiques Congolais jouent au réalisme politique au lieu de se cacher derrière les principes qui ne nous mèneront qu’à l’affrontement avec toutes les conséquences que cela entraînerait. Que ce soit l’UDPS ou les autres partis du Rassemblement des Forces Politiques et sociales Acquises au Changement qui aient produit ce document, dans la mesure où il apporte une solution non violente prônée par le Rassemblement, nous estimons que c’est une bonne chose au cas où la MP et son chef l’accepterait dans son intégralité. Autrement, que le Rassemblement adopte une autre politique et qu’il soit sûr des moyens en sa possession pour la conduire vers la fin de la dictature et non vers une nouvelle dictature qui ne fera que perdurer la crise actuelle. Point de vue du patriote.

  3. Voila, la politique de la chaise vide de l’udps et ses partis dites rassemblement, ces conditions ne marcheront pas, ils sont sure de ça, alors nous cherchons la solution pour notre nation ou le probleme, au lieu de donner ces conditions pour votre participation, je vous conseillerai de ne pas donné les conditions, rester dehors, continue votre lutte en dehors, si une fois dedans, la bouche sera fermer et l’opposition ne se fait jamais dans le gouvernement.

    • Il me semble Mr Dephin que vous ignorez le contexte de cet arrangement car le Président Kabila, va vers la fin de sa légitimité et légalité acquises aux élections du 2011. C’est ce qui justifie l’arrangement politique pour lequel les partis sont en négociation. En principe même le parlement devait tomber puisque ce qui jadis s’ appelait majorité n $ aura plus son sens étant donné que le mandat leur octroyé par le souverain primaire tombe caduque en février prochain. Il vouz faudra nien relire notre constitution avant d’émettre un point de vue qui cadrerait abec le contexte actuel.

    • Au lieu de repousser en bloc les conditions présentées par le Rassemblement, mon cher Delphin, tu ferais mieux de nous dire en quoi ces conditions sont mauvaises. Je pense qu’il y a lieu d’encourager les protagonistes à se parler pour trouver un terrain d’entente. Ce serait mieux pour la République.

    • Je regrette que John ne soit resté qu’à la surface pour ne voir dans les propositions du Rassemblement que le gâteau à partager. Il y a plus que cela .L’enjeu, c’est de résoudre l’impasse électorale délibérement créée par Joseph kabila pour épargner rapidement le pays d’ un chaos indescriptible.

      • ils aurais du le faire avant d,inciter la population aux violences du 19 au 20 septembre courant, en acceptant ce dialogue ils donnent ainsi à KAMERHE raison et que dire aux familles des victimes alors?

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...