jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 8:04 8 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 8:04 8 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 8:04 8 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 8:04 8 h 04 min

Alphonse Ntumba Luaba claque la porte de la Majorité Présidentielle

- Publicité-

Quelques heures seulement après son départ du camp présidentiel, Alphonse Ntumba Luaba a rendu visite à Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, à Limete. « J’ai rendu une visite de courtoisie à un grand-frère qui mène un combat pour le respect de la Constitution», a-t-il lâché au sortir de la résidence du président du Rassemblement.

Toutefois, M. Ntumba a laissé entendre qu’il ne compte pas rejoindre un « mouvement politique », préférant « oeuvrer » dans la Société civile.

Par ailleurs, l’ancien cadre de la Majorité Présidentielle a tenu à fustiger le soutien apporté  par les chefs d’Etat de la CIRGL, réunis récemment à Luanda, en Angola, au président Joseph Kabila. Pour lui, ceci n’est pas conforme au protocole de cette organisation sur la démocratie et la bonne gouvernance.

«Je peux me demander pourquoi la CIRGL n’a pas voulu se référer au protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance qui parle des périodes d’organisation des élections et qui demande à ses Etats-membres de faire en sorte que les élections respectent les périodes telles que fixées par la Constitution de façon à ce que le chef de l’Etat soit élu pendant ces périodes-là, et même le contentieux électoral soit vidé à temps pour que le nouveau président élu s’installe dans le délai constitutionnellement fixé», a déclaré l’ancien secrétaire général de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs CIRGL.

Au sommet de Luanda, le président angolais et président en exercice de la CIRGL, José Edouardo Dos Santos, avait salué l’accord signé à l’issue du dialogue politique qui renvoie l’élection présidentielle en 2018 alors qu’elle devait être organisée en 2016, conformément à la Constitution de la RDC.

Alphonse Ntumba Luaba a été député national, vice-ministre de la justice sous Laurent-Désiré Kabila, ministre des Droits Humains et secrétaire général du gouvernement de transition. En 2002, en tant que ministre des Droits humains, lui et sa suite avaient été pris en otage durant quelques jours en Ituri par Thomas Lubanga et sa milice de l’Union des Patriotes Congolais (UPC).

avec Lwarhiba Maître

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. Rien de nouveau. Tous pensent aller chez leur « vieux » pour se faire blanchir. c »est un nouveau processus congolais, ( BLANCHIMENT DES PERSONNALITÉS). D’ailleurs, Kabila est entrain de se préparer pour aller chez le blanchisseur Tshisekedi.
    Quoique blanchi, la provenance et la tache que contient cet argent finissent par être retrouvées.
    Ne vous en faite pas messieurs, vos mains et têtes sales ne seront jamais oubliées des congolais.
    les mains sales de votre blanchisseurs ne vous rendrons jamais propres. vous et votre « vieux », êtes dans le viseur.
    les mains sales ne blanchissent jamais les habit sales!!!!!!

    • Oufffff!!!! Je suis heureux de savoir qu’il y a encore des gens qui comprennent ce qui se passe.
      Le blanchisseur comme « VICTIME »tu le dis,s’apprête à rejoindre le bateau ⛵ du glissement sans obtenir quoi que ce soit pour le pays .ils ont dit que KAMERHE est un traitre puisqu’il accompagne le glissement.donc s’ils y vont dans l’état actuel de l’accord ou presque il devront aussi admettre qu’ils sont des traîtres face aux désirs et attentes du peuple congolais.
      Ils payeront et subiront le salaire de leurs trahison avec effet retro-actif.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...