samedi, janvier 16, 2021
DRC
20,556
Personnes infectées
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min
DRC
5,154
Personnes en soins
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min
DRC
14,774
Personnes guéries
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min
DRC
628
Personnes mortes
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min

La Grande-Bretagne appelle le gouvernement de la RDC a organisé la présidentielle « dès que possible »

- Publicité-

Nick Hurd, ministre britannique pour l’Afrique au sein du ministère de la coopération internationale, a émis des inquiétudes en rapport avec la situation politique actuelle notamment le retard accumulé dans l’organisation des élections dans le délai constitutionnel.

Dans un communiqué envoyé à Politico.CD ce lundi 7 mars 2016, on peut lire ceci :

« Nous constatons que les délais fixés dans le calendrier électoral de février 2015 n’ont pas été respectés. Nous en appelons au gouvernement, à la commission électorale et à toutes les parties au processus électoral en RDC à prendre les mesures nécessaires sans délai pour assurer que les élections prévues en vertu de la constitution de la RDC, en particulier les élections présidentielle et législatives, se tiennent dès que possible ». Il a en outre appelé au respect des libertés fondamentales et des droits humains pour assurer un climat politique apaisé.

Jusque-là le financement du processus électoral par le Royaume-Uni s’élève à 4,8 millions de livres (environ 7 millions de dollars américains). Ce financement concerne l’appui aux Organisations de la Société Civile congolaise dans les programmes d’éducation civique et l’observation électorale.

Le diplomate britannique a annoncé un financement supplémentaire britannique au processus électoral en cours à hauteur de £11.4 m (environs 15 millions de dollars américains. Les détails de cette affectation seront communiqués dans un avenir proche, indique ce communiqué de l’ambassade de Grande-Bretagne à Kinshasa.

Nick Hurd a séjourné en RDC du 01 au 03 mars 2016. Il s’est rendu à Kinshasa et à Goma ou il a eu de nombreux entretiens avec des officiels congolais. Il a aussi visité quelques programmes financés par le gouvernement britannique.

 

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection