Le Colonel Elvis Palanga promet du changement à Police de Kinshasa

Nommé en remplacement au controversé général Célestin Kanyama, le Colonel Elvis Palanga promet “du changement” à la tête de la police de Kinshasa.

Au camp Lufungula, proche du centre-ville de la capitale de la République démocratique du Congo, le nouveau Chef de la police a tenu son premier meeting officiel mardi 18 avril 2017.

Nommé pour assurer du Général Célestin Kanyama, que les officiels n’ont pu dire s’il était suspendu ou pas, le “Colonel Elvis”, comme on l’appelle affectueusement ici, promet du changement.

La population ne doit pas avoir peur de la Police, vous êtes là pour l’assister et non pour la terroriser“, entonne le Colonel Pelenga devant une centaine de policiers kinois.

Proche du général Kanyama, cet officier congolais parle d’une “nouvelle police“, plus “contentieuse“; mais aura du mal à faire oublier celui que les Congolais ont surnommé “Esprit de mort”.

Les forces de l’ordre de la République démocratique du Congo sont en effet dans les collimateurs des institutions internationales et locales de défense des droits de l’homme. Depuis sa nomination en décembre 2013, le général Kanyama a été plusieurs fois accusé dans des violences contre des civils.

Ses avoirs ont été gelés aux Etats-Unis en juin 2016. Le Département du Trésor américain s’inquiète de la tendance du régime à accentuer la répression et, toujours selon lui, à réduire l’espace de liberté politique. A l’époque, plusieurs rassemblements et meetings ont notamment été interdits.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • La population Kinoise présente les félicitations au Colonel Elvis Palanga, pour sa nomination en qualité de Commandant de la Police Provinciale de la Ville-Province de Kinshasa. Elle demande, au Colonel précité, d’assurer la sécurité de toute la population, éventuellement aussi à laisser circuler 24 heures sur 24 heures le transport des moto. UMELA, mon Colonel, Que vous bénisse. AMEN !

  • La police congolaise n’appartient pas à Célestin Kanyama ni à Elvis moins encore à Mr Joseph Kabila.
    Elle appartient à l’État congolais, ce dernier l’a créé et lui a assigné une mission qu’est celle de la sécurisation des personnes et de leurs biens.
    Le petit policier mendiant de la rue ne fait que payer les conséquences de l’avidité, avarice, cupidité de ceux qui tiennent les rênes, en commençant par le sommet.
    Des véritables oncles Picsou.