RDC : Lamuka dénonce la « détermination morbide » de Félix Tshisekedi de politiser totalement la CENI

FAYULU ET MUZITO

Dans une déclaration politique dont une copie est parvenue à POLITICO.CD ce lundi 16 août, la coalition LAMUKA, dirigée par le duo Fayulu-Muzito dénonce la « détermination morbide » du président de la République, Félix Tshisekedi de totalement politiser la CENI avec l’intention de le contrôler.

« Il y a une détermination morbide de M. Félix Tshisekedi de mettre en place un bureau de la CENI totalement politisé et acquis à sa cause », peut-on lire dans cette déclaration signée par Martin Fayulu et Adolphe Muzito.

La police nationale accompagnée des milices privées sont rangées, disent-ils, pour réprimer toute manifestation pacifique des citoyens congolais afin de les intimider et de les décourager, préparant ainsi, estiment-ils, le boulevard recherché par M. Tshisekedi pour usurper une fois de plus la souveraineté du peuple congolais en 2023.

Le Présidium de Lamuka demande à la CPI et aux institutions de protection des droits humains de suivre de près le comportement de ces hors-la-loi pour qu’ils soient sévèrement sanctionnés, conformément aux instruments juridiques internationaux que notre pays a ratifiés.

Cette plateforme pense que la solution pour sortir de l’impasse actuelle reste le consensus entre toutes les parties prenantes sur les réformes institutionnelles.

Pour ce faire Martin Fayulu et Adolphe Muzito indiquent que la révision de la loi organique sur la CENI par toutes les parties prenantes est une urgence pour mettre en place un organe de gestion des élections indépendant et impartial.

En effet, la CENI est une institution citoyenne qui doit servir, rappelle le tandem Fayulu-Muzito, l’intérêt général et ne peut être contrôlée par aucune des parties prenantes aux élections.

Dominique Malala