PUBLICITÉ

RDC: Kabund annonce sa candidature à la présidentielle de 2023

Le Néo-opposant et président du parti « Alliance pour le Changement » récemment créé après son expulsion de l’UDPS, Jean-Marc Kabund a Kabund s’est déclaré candidat à la présidentielle prévue en 2023.

L’ex bras droit de Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo (RDC) a fait cette annonce ce vendredi 22 juillet, au cours d’une interview accordée à la Radio France Internationale (RFI).

- Publicité-

« Nous n’avons pas créé ce parti pour faire de la figuration ou pour accompagner qui que ce soit », a-t-il argué dès l’entame de sa réaction.

« Dès lors que nous avons dit que c’était une nouvelle offre politique, nous, nous proposons une réponse à pas mal des questions que le peuple congolais se pose. Nous estimons que le parti (Alliance pour le Changement , Ndlr) doit présenter les candidats à tous les niveaux. Lorsque le parti alignera les candidats à tous les niveaux, ça vaudrait justement dire que le parti alignera un candidat président de la République », a-t-il précisé.

Par ailleurs dans sa quête du pouvoir, Jean-Marc Kabund n’écarte pas la possibilité de conclure des alliances politiques avec d’autres figures de proue de l’opposition notamment; Moïse Katumbi, Joseph Kabila ou Martin Fayulu pour faire bloc contre Tshisekedi. Cependant, il estime que des préalables doivent être posés.

« Il faut relativiser cette question. Je reconnais que fédérer peut donner plus de chance, mais là je ne veux pas admettre que c’est une condition sine qua non pour gagner d’autant plus que monsieur Tshisekedi, je suis convaincu qu’il lui sera difficile de faire un score qui pourrait lui permettre d’émerger parmi les 4 premiers candidats. Je sais de quoi je parle. Mais le problème c’est, est-ce que nous avons la même vision ou sommes nous là ensemble pour chasser Tshisekedi au pouvoir ? On devrait commencer par ces genres de questions plutôt qu’envisager une quelconque alliance », a martelé l’alliance partenaire de Félix Tshisekedi.

Brossant brièvement sur les raisons de la rupture des relations avec le président Tshisekedi, Kabund parle de divergences de vue et surtout de la façon de gouverner qui irait à l’encontre de l’idéologie du feu Étienne Tshisekedi, père biologique de l’actuel président congolais et symbole de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS).

« C’est des divergences de vue qui avaient gagné du terrain notamment ; l’idéologie, la manière de gouverner… A un certain moment on pouvait plus demeurer ensemble et j’estimais que monsieur Tshisekedi était allé totalement à côté de notre vision politique. J’ai constaté que monsieur Tshisekedi était dans un chemin de non-retour, je me suis assumé », a-t-il indiqué.

Jean-Marc Kabund a, au cours d’un point de presse animé le lundi 18 juillet à Kinshasa, critiqué radicalement la gestion de Félix Tshisekedi, près de 4 ans depuis son accession à la tête de la RDC. Il a qualifié Tshisekedi d’un danger au sommet de l’Etat et ses affidés de « jouisseurs et des incompétents ».

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU