PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : Les FARDC repoussent des nouvelles tentatives d’attaque du M23 près de Rumangabo

Après une accalmie précaire dans les zones de guerre entre les forces armées FARDC et les rebelles du M23, soutenus par leurs alliés supplétifs, les combats ont repris, jeudi soir, sur plusieurs axes des fronts dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, dans l’Est tourmenté de la République Démocratique du Congo.

Des sources militaires confirment des combats en cours avec les terroristes du M23 à Kanombe, Nkokwe, Katagara, des localités proches de la localité de Rumangabo. Selon ces mêmes sources, ce mouvement terroriste qui a lancé des nouvelles attaques contre les positions des forces armées loyalistes, veut occuper le centre de Rumangabo pour avoir le contrôle de la route qui relie Goma et Rutshuru.

- Publicité-

Sur les fronts, une série de contre-offensive a été lancée par les FARDC contre les terroristes du M23. Les affrontements se poursuivent dans le groupement Bweza (près de Ntamugenga et Rubare) et dans le groupement Gisigari (près du centre de formation militaire de Rumangabo). D’après les sources locales, l’ennemi occupait les collines environnantes.

Par ailleurs, ces combats sont à la base d’un déplacement massif de la population qui tente de retrouver des zones sans affrontements. Depuis la nuit, annoncent plusieurs sources locales, des civils en bon nombre font déplacement vers Rumangabo centre. Ces derniers occupent des écoles de la place.

Notons que les M23 continuent à occuper la région de Bunagana où une administration rebelle a été installée par ces terroristes. Depuis lors, aucune communication de l’armée sur les derniers développements sur la ligne de front. Cependant, mardi, dans un communiqué officiel signé par le gouvernement militaire du Nord-Kivu, une mesure d’interdiction de trafic au poste frontalier de Bunagana a été prise. Des commerçants ont été appelés de ne plus faire l’importation et l’exportation de leurs biens via ce poste sous occupation terroriste.

Serge SINDANI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU