PUBLICITÉ

Ituri: L’armée libère plus de 120 otages des ADF à Irumu

Le porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) en Ituri, le lieutenant-colonel Jules Ngongo a, à travers une note parvenue à POLITICO.CD, annoncé la libération de 127 personnes enlevées puis prises en otages par les rebelles des ADF dans différentes localités dans le territoire d’Irumu (Ituri). Cet exploit de l’armée est intervenu au cours des opérations militaires contre ce mouvement terroriste dans la profondeur de la forêt.

Ces personnes libérées renseigne la radio Okapi, sont composées essentiellement des populations autochtones. « Elles avaient été kidnappées depuis plusieurs semaines lors de l’incursion des rebelles des ADF notamment aux villages de Mabenda et de Manzabuko dans le territoire d’Irumu », affirme la même source.

- Publicité-

« Ces hommes armés ont été poursuivis par les FARDC dans leurs bastions pour libérer ces otages après de violents combats », a poursuivi le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo qui précise en même temps que « les ex-otages ont été acheminés jeudi à Bamande, où ils sont pris en charge par l’administrateur du territoire d’Irumu ».

Cette prouesse des vaillants militaires a été saluée par la société civile de la place. Son coordonnateur, Dieudonné Lossa, a cependant, demandé aux militaires de maintenir la pression sur ces rebelles pour la libération de d’autres otages, qui sont encore entre les mains de leurs ravisseurs, et garantir la sécurité dans la forêt pour favoriser le retour de ces personnes dans leurs milieux d’origine. 

Depuis le début de l’état de siège, cette mesure sécuritaire spéciale instaurée dans cette province par le président de la République en mai 2021 pour pacifier la région, l’administration militaire qui a remplacé l’administration civile compte plus de 500 otages déjà libérés par l’armée en Ituri.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU