PUBLICITÉ

RDC: « Les négociations pour la libération de Thomas Lubanga et les membres de la Task Force sont à la phase de finalisation »

Le porte-parole de la Task Force pour la paix, Pitchou Iribi rassure que les négociations enterprises avec le soutien des partenaires pour obtenir la libération du coordonnateur de la Task Force pour la paix, Thomas Lubanga ainsi que cinq de ses compagnons pris en otage par une faction de la milice de la CODECO vont en bon train.

Dans un communiqué exploité par POLITICO.CD, Pitchou Iribi soutient que ces négociations évoluent bien et sont à la phase de finalisation.

- Publicité-

Néanmoins, la Task Force dément toute démarche de conditionner ce retour par le paiement d’une somme d’argent. Son porte-parole estime que « des montants pharaoniques, à la limite grotesques, lus sur les réseaux sociaux, sont l’oeuvre des manipulateurs éhontés, dont l’unique visée est de perturber les négociations afin de continuer à plonger notre Province dans le désarroi ».

« Pendant que la majorité de l’opinion se préoccupe du sort de ses fils, d’autres se donnent le luxe de distiller des faux messages sur leur libération. Ils vont jusqu’à qualifier de la comédie ce que vivent ces vaillants congolais qui ont tout abandonné de leur vie pour venir servir la cause de la paix en Ituri », fustige Pitchou Iribi.

Aussi ajoute ce communiqué, la Task Force deplore une propagande qu’elle qualifie d’ailleurs de mauvais goût et appelle leurs auteurs, bien identifiés, à s’en repentir, car dit-elle « ils mettent en danger, par leurs manoeuvres et machinations, la vie non seulement des membres de la Task Force retenus au fief de CODECO, mais aussi de leurs membres des familles, lesquels vivent un moment de traumatisme aigü suite à cet événement malheureux ».

La Task Force qui dit comprendre l’impatience causée par le manque du résultat, précise que toute négociation est un processus et décourage par ricochet, tout acte de revendication populaire ou autre, susceptible de compromettre les efforts pour une fin heureuse aux négociations.

« C’est plutôt le moment où l’Ituri peut montrer à la face du monde son unité et sa solidarité face à son destin commun qui s’écrit depuis quelques années en termes des successions de bouleversements malheureux et de chaos », interpelle la Task Force.

L’envoyé spécial du président Felix Tshisekedi en Ituri pour une mission de paix et de réconciliation, afin de ramener les groupes armés au bon sens, Thomas Lubanga et ses 5 collaborateurs sont toujours en otage par les miliciens CODECO. Ils ont été enlevés depuis l’après-midi du mercredi 16 février 2022.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU