Ituri : Un commandant de la police et 4 civils tués par les miliciens CODECO au village Andisa à Djugu

- Publicité-

Les miliciens de CODECO ont une nouvelle fois endeuillé la province de l’Ituri. Après leur incursion dans la cité minière de Mungwalu le week-end dernier faisant 9 morts et plusieurs maisons incendiées, encore 5 personnes ont été tuées parmi lequel un commandant de la police au cours d’une nouvelle attaque revendiquée par ces mêmes rebelles dans la nuit de mardi à mercredi 8 décembre au village Andisa à 18 kilomètres de la commune rurale de Mungwalu, dans le territoire de Djugu en Ituri.

Selon des sources locales citées par la radio onusienne, « ces hommes armés ont commis ces exactions pendant qu’ils fuyaient le bombardement aérien lancé depuis samedi 4 décembre par les Forces Armées de République Démocratique du Congo dans la commune rurale de Mungwalu, à 85 kilomètres de la ville de Bunia dans le territoire de Djugu ».

La société civile locale rapporte que dans l’après-midi de mardi 8 décembre, ces miliciens en fuite ont pris d’assaut le village Andisa située à 17 kilomètres de Mungwalu. Selon elle, ces rebelles ont attaqué d’abord un bureau du commissariat de la police pour se ravitailler en minutions.

« Lors de l’échange des tirs avec les agents de l’ordre, un commandant de la police a été blessé par balles et il est mort sur place », rapporte la Radio Okapi.

Par ailleurs, le président de la société civile locale, Chérubin Kukundilawa renseigne qu’en dehors de ces meurtres, ces miliciens ont également pillé plusieurs boutiques et ont emporté le bétail de la population.

Signalons que grâce à l’intervention des militaires FARDC d’une trentaine des miliciens ont été neutralisés et d’autres ont été mis en déroute.

Pour la continuation de ces opérations, le bourgmestre de cette commune a invité la population locale à soutenir et à collaborer avec les FARDC pour dénicher l’ennemi.

Carmel NDEO

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

%d blogueurs aiment cette page :