PUBLICITÉ

RDC : La Chine dénonce la campagne de dénigrement en gestation

Les lignes bougent en République démocratique du Congo. En toile de fond, les « officines obscures », généralement « anti-Chine », sont désormais « engagées à salir l’image » de la République populaire de Chine, nous alerte des sources bien introduites. Se confiant à POLITICO.CD, un diplomate qui a requis l’anonymat, révèle qu’un ambassadeur en poste à Kinshasa « planifie une campagne de dénigrement d’un géant mondial de l’informatique en contrepartie d’un cachet ».

« Après sa campagne contre une entreprise chinoise opérant en toute légalité dans les mines, et encore avec pour partenaire fiable et viable une entreprise congolaise ayant pignon sur rue, il se découvre un nouvel adversaire dans le hi-tec. Au lieu cependant de l’affronter lui-même directement et ouvertement, il se cherche deux bras séculiers. Le premier, il le trouve dans un plaignant manipulé qui entend soutirer du géant de l’Informatique une bonne cinquantaine de millions de dollars dans un dossier judiciaire puant à cent lieues du chantage. Le second, il l’établit dans la corporation des professionnels des médias dont bon nombre n’ont pas apprécié sa tentative de chosification des Congolais, surtout quand on sait qu’au cours de ces quarante dernières années, son pays n’a rien n’investit de solide et de productif en RDCongo », déclare le diplomate dans l’anonymat avant de souliquer « qu’une tentative similaire est en train d’être faite au Zimbabwe. c’est une stratégie généralisée puisque dans plusieurs Etats africains (Éthiopie, Soudan, Soudan du Sud, Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Zambie, Malawi, Botswana, Namibie, Mozambique et même Afrique du Sud), les médias sont approchés pour diaboliser la Chine ».

« Assez grands pour veiller sur leurs intérêts »

- Publicité-

Notre interlocuteur estime que les congolais sont « assez grands pour veiller sur les intérêts ». Il tient pour preuve, le « conciliabule organisé par cet ambassadeur avec comme invités quelques médias ». Pour lui, « dans la diplomatie moderne, le poids d’un ambassadeur ou d’un chargé d’affaires se mesure à sa capacité de mobiliser des investissements dans son pays d’accueil pour son propre pays, cela en termes soit d’ouverture, soit de prise des marchés ».

« Mais, le mal commence et s’installe lorsqu’au lieu d’amener en RDC les investissements jusque-là promis et promus mais restés sur papier, il s’emploie plutôt à combattre les investissements promis, promus et réalisés par la Chine et ceux en voie de l’être. Il sait pourtant bien que depuis une quarantaine d’années, son pays n’est d’aucun apport significatif en investissements en RDC, vaste territoire qui présente d’immenses opportunités d’investissements dans les domaines d’exploitation de ses ressources naturelles et d’aménagement des infrastructures de base », fait observer notre source.

A moins, pour le gouvernement représenté à Kinshasa par ce diplomate, « d’avoir résolu de priver le Congo du droit de se développer à partir de ses ressources, comme le font tous les pays normaux du monde, rien ne peut justifier la campagne désormais officialisée menée contre la Chine », dit-il.

Et de conclure : « peuple pacifique, les Congolais attendent des partenaires une solidarité agissante fondée sur l’émulation et non la confrontation. Emulation sous forme d’investissements visibles en contrepartie d’investissements tout aussi visibles. Et non confrontation entre des investissements visibles en contrepartie des investissements non visibles. Ils sont assez grands pour veiller sur leurs intérêts, et depuis les années 1985, ils savent qui sont pour leur progression, et qui sont pour leur régression, l’unité de mesure, on s’en doute, étant seulement les investissements opérés ».

Stéphie MUKINZI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :