PUBLICITÉ

CENI : l’audition du rapport de la commission paritaire prévue ce vendredi en plénière

Plus de temps à perdre à l’assemblée nationale. Après le dépôt mercredi 13 octobre du rapport des travaux sur la désignation des membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) par la Commission Paritaire opposition-majorité, la chambre basse du parlement veut visiblement passer à la vitesse supérieure.

- Publicité-

Ce vendredi 15 octobre, les députés nationaux sont invités pour une plénière avec le seul point à l’ordre du jour, « audition du rapport de la commission paritaire sur la CENI ».

Une plénière de tous les enjeux puisque jusque là les confessions religieuses ne sont pas parvenues à un consensus autour d’un candidat à la présidence de la CENI.

Néanmoins, la commission paritaire mixte instituée par l’assemblée nationale a contre toute attente, rédigé son rapport sur base des procès-verbaux de six confessions religieuses. Dans ces procès-verbaux figure le nom de Dénis Kadima comme remplaçant de Corneille Nangaa à la tête de la centrale électorale, celui qui est d’ailleurs le nœud même du désaccord entre d’une part les six confessions religieuses et d’autre part le duo CENCO-ECC.

Pour tenter de désamorcer la crise, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) s’est dit disposée à revenir à la table des « négociations », en vue d’aboutir à la désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendance (CENI). C’est ce qu’a déclaré mercredi 13 octobre au cours d’un point de presse à Kisangani, Mgr Marcel Utembi, président de la CENCO et de la plate-forme Confessions religieuses.

Denis Kadima sera-t-il entériné ou pas ? En tout cas c’est le suspens. Toutefois, l’avenir en dira plus.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU