COVID-19 : le Ministre de la Santé note une diminution progressive de cas de contamination

0
682

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a, au cours de la onzième réunion du conseil des Ministres du vendredi 9 juillet noté la diminution progressive de cas de contamination. D’après le ministre Jean-Jacques Mbungani, cette diminution résulte de la mise en œuvre des mesures prises par le Gouvernement.

« L’intensification de la sensibilisation au respect de gestes barrières ainsi que la poursuite de la campagne de vaccination, permettent au Gouvernement de contenir la progression de la troisième vague et d’améliorer nos indicateurs dans la lutte contre la propagation du variant delta », peut-on lire sur le compte rendu du conseil des ministres.

A la suite des dénonciations de faux résultats de faux négatifs à Covid-19 faites par certains partenaires de l’Etat congolais à l’occurrence le Japon, le Ministre de tutelle a
annoncé avoir eu une séance de travail le 7 juillet dernier avec les responsables des
laboratoires des hôpitaux de Kinshasa.

Au terme d’échanges, il a été convenu de :

  • Faire un état des lieux rapide sur les laboratoires réalisant des tests Covid-19 ;
  • Mettre en place une base de données en ligne ;
  • Élaborer une circulaire avec des directives précises ;
  • Permettre à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) de prendre le lead de contrôle qualité des laboratoires effectuant les tests Covid-19 et de rendre accessible les tests Covid-19 dans les centres de santé étatiques périphériques avec la possibilité de partenariat Public-Privé.

Aussi, le docteur Jean-Jacques Mbungani a rencontré les responsables des morgues de la ville-province de Kinshasa pour échanger autour des difficultés de fonctionnement qu’ils rencontrent. Parmi les recommandations émises figure, la rédaction d’un projet de loi sur la réglementation des morgues.

Carmel NDEO