PUBLICITÉ

Traque des ADF : les officiers supérieurs des FARDC et de l’Ouganda en séance de travail à Beni

Le Chef d’état major général des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a eu un tête-à-tête avec son homologue ougandais le samedi 26 juin 2021 à Beni, dans la province de l’Ituri.

D’après le Général Richard Léon Kasonga, Porte-parole des FARDC, qui s’est confié à POLITICO.CD, les échanges entre les chefs d’états majors généraux de deux pays ont notamment tourné au tour du renforcement des stratégies pour éradiquer le phénomène ADF dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Parmi ces stratégies, notre source cite notamment l’intensification des échanges de renseignement militaire, ainsi que la mise en place d’un centre de coordination des opérations.

« En exécution de la volonté politique de deux Chefs d’États, les chefs d’États majors généraux se sont rencontrés pour magnifier la décision prise par les deux chefs d’États mais surtout échanger de renseignements, mettre en place les mécanismes pour pouvoir commencer l’exécution des travaux. Nous échangeons de renseignements, ça s’arrête à ce niveau là pour mener ensemble les opérations contre les ADF, chaque armée étant sur son territoire, parceque vous savez que le renseignement, c’est la source même de ce qui doit aider l’armée à gagner. La population a besoin de la paix », a-t-il martelé.

Il faut signaler que ces échanges interviennent quelques jours après la signature d’un protocole d’accord entre la RDC et l’Ouganda sur entre autre la traque des rebelles ougandais des ADF, le commerce transfrontalier entre les deux pays mais aussi la construction d’une route de l’Ouganda en RDC en passant par Beni.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Publicité -

EN CONTINU