PUBLICITÉ

Diminution de la magnitude du Nyiragongo : possible retour progressif des populations évacuées

Selon l’OVG, Observatoire volcanologique de Goma, les données sismiques enregistrées mercredi 02 juin 2021 font état d’une « diminution sensible » de la magnitude et des tremblements de terre. Ce rapport synthèse rendu par la cellule de crise ce jeudi 03 Juin dont une copie est parvenue à POLITICO.CD, renseigne que le gouverneur militaire du Nord-Kivu le Lieutenant-Général Ndima Constant a instruit les services appropriés pour effectuer une descente sur terrain dans l’optique d’évaluer « la possibilité d’un probable retour progressif des populations évacuées dans les jours qui suivent. »

Face à cet affaiblissement du volcan, les mouvements de retour sont également signalés et se poursuivent jusqu’à ce jour. Les autorités en province confirment ces mouvements et appelle à la vigilance.

- Publicité-

Le gouvernement rassure

Au regard de ces données scientifiques jugées « rassurantes » par le gouvernement congolais, l’exécutif provincial du Nord-Kivu est à pied d’œuvre pour organiser et/ou faciliter le retour progressif des déplacés à Goma et dans le territoire de Nyiragongo, peut-on lire sur le compte Twitter officiel d’informations et d’alertes relatives à l’éruption du Nyiragongo.

« Il s’observait déjà un mouvement spontané de retour de la population dans ces entités. Il est maintenant question d’assurer que ce retour et la réinstallation se passent dans les meilleures conditions possibles. Les mesures prises dans ce sens seront communiquées ultérieurement. » soutient-il.

Et d’indiquer: « Toutefois, les autorités à travers l’OVG poursuivent la surveillance étroite et la réévaluation quotidienne de la situation, car un regain de l’activité volcanique ne peut pas encore être totalement exclu pour le moment. La population est appelée à rester attentive et vigilante. »

Au total, selon bulletin humanitaire de l’agence onusienne OCHA publié lundi 31 Mai, près de 416.000 personnes ont été déplacées par cette éruption volcanique. Ces déplacés internes sont répartis dans plus de 10 zones à l’intérieur du pays (Bukavu Ville, Idjwi, Kalehe (Minova), Kabare, Masisi (Sake), Rutshuru, Nyiragongo, Lubero, Goma, Butembo), mais également au-delà des frontières congolaises (Rwanda).

Serge SINDANI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU