PUBLICITÉ

Eruption du Nyiragongo : “la population est abandonnée comme des brebis sans berger” (Simon Kazingu député honoraire)

La population de Goma, chef-lieu de la province du Nord-KIvu a été contrainte de vider la ville avant une éventuelle éruption du volcan Nyiragongo et ce, suite aux tremblements de terre qui s’intensifient dans cette zone.

Si le gouvernement provincial a indiqué Sake comme terre de refuge, plusieurs habitants de Goma ont choisi l’axe Goma-Beni pour se mettre à l’abri. Cette route avait même été coupée en deux par la coulée de lave. Lors de l’évacuation, pendant que l’entreprise SOCOC tentait de réhabiliter cet axe, la population a exigé de traverser au niveau de Kibumba.

- Publicité-

Tous ces déplacés se sont vus abandonnés à Rutshuru centre et Kiwanja. Plusieurs personnes ont passé nuit à la belle étoile, d’autres à bord des véhicules, « sans aucune assistance du Gouvernement ».

Le député provincial honoraire Simon Kazungu dénonce l’abandon de la population « à son triste sort ».

Pour lui, il n’y a eu aucun plan d’évacuation : “comme vous le voyez, le peuple est abandonné à son triste sort, conne des brebis sans berger », a-t-il indiqué.

“Il y a aucune aide, aucun encadrement. J’ai observé ce qu’a été la journée du jeudi et vendredi et constaté que les enfants pleurent, puisque à manquede nourriture et d’eau.” ajoute-t-il.

Peu avant l’évacuation de la population de Goma, le Gouvernement avait dépêché une délégation de ministres pour évaluer les dégâts causés par la coulée de lave. Une délégation qui est rentrée à Kinshasa jeudi 27 mai. Mais quelle a été sa vraie mission ? Simon Kazungu, ancien député provincial du Nord-Kivu denonce un tourisme de la part de ces députés.

« Nous sommes aussi entrain de denoncer le tourisme que nos ministres, qu’on appelle les warriors, sont venus faire à Goma. Comment vous pouvez comprendre qu’une délégation de 7 ministres qui, après avoir compris qu’il y a débandade, d’ailleurs un d’eux qui semble être courageux dit qu’il a ouvert la route Kibumba, après vous allez à Kinshasa. Donc vous abandonnez les gens, vous leur dites d’aller à Sake pour rentrer à Kinshasa dans vos bureaux climatisés en passant par un autre pays.

Merveilles Kiro

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU