PUBLICITÉ

État de siège en Ituri : les militaires au front renforcés en nombre et en armement

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo, FARDC, viennent d’être renforcées en hommes et en armement dans la province de l’Ituri et ce, en marge de l’état de siège en vigueur dans cette province.

La nouvelle est confirmée ce mardi 25 mai à POLITICO.CD par le porte-parole de l’armée en ituri. Il affirme c’est dans l’objectif d’éradiquer et de neutraliser les groupes armés étrangers comme nationaux.

- Publicité-

« Derrière-moi vous avez vu des avions de chasse et de combat ici en Ituri. L’état de siège est là, que le bon citoyen se retire comme le président de la République, commandant suprême des forces armées avait bien annoncé que notre riposte sera impitoyable. De la même manière, ici en Ituri sous le commandement de Lieutenant-Général Luboya N’kashama Johnny, la frappe des forces armées sera sans état d’âme » déclare le Lieutenant Jules Ngongo porte-parole de l’armée en ituri.

Par précaution de subir la force de frappe des militaires loyalistes, le porte-parole de l’armée appelle les groupes armés encore actifs à déposer les armes et à se rendre.

Notons que le Chef de l’État congolais Félix-Antoine Tshisekedi a décrété l’état de siège dans deux provinces notamment au Nord-Kivu et en Ituri afin de mettre fin à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers auteurs de massacres de des populations, pillages de bies et incendies des maisons.

Gloire Mumbesa, depuis Djugu

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU