Des engins achetés pour Bukanga Lonzo se trouveraient dans les fermes privées de Patrice Kitebi (Rapport IGF)

- Publicité-

Le fiasco titanesque du parc-agroindustriel de Bukanga Lonzo, engloutissant des millions de dollars, continue à éclabousser plusieurs dignitaires du pays. Dans le rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF), Vital Kamerhe et Patrice Katebi, l’un des fidèles élèves et proches de Matata Ponyo, sont nommément cités et pointés comme participants au « pillage d’un important lot de véhicules ». De l’IGF, apprend-t-on que « des engins achetés pour Bukanga Lonzo se trouveraient dans les fermes privées de Patrice Kitebi et Vital Kamerhe ».

« Pillage d’un important lot de véhicules, engins lourds et pièces de rechange. Les dénonciations qui sont parvenues à l’équipe de contrôle, indiquent que certains de ces biens se retrouveraient dans les fermes appartenant à Mr Patrice Kitebi Kibol Mvul – Ancien Ministre Délégué auprès du Premier Ministre Honoraire, chargé des Finances, et à Mr Vital Kamerhe », renseigne le rapport exclusif de l’IGF.

Les dénonciations accouchées en annexe de ce rapport indéxent essentiellement Patrice Kitebi qui au moment des faits, était Ministre délégué aux Finances. D’anciens acteurs du projet l’accusent d’avoir repris des engins à son usage.

Les pro-Kamerhe sont à la défensive. Ils font savoir que leur leader n’a pas une ferme aux encablures du Parc-agroindustriel. Sa « seule » ferme qui se trouve à plusieurs kilomètres de Bukanga Lonzo, à Mongata, « n’a aucun tracteur ».

« Comment peut-on sans pince ni rire affirmer que le Président National Vital Kamerhe a une ferme à côté de Bukangalonzo. Ce qui est marrant, des plaisantins se permettent même d’écrire dans un journal qu’il y aurait des tracteurs. Sa seule ferme à Maluku se trouve à Mongata il n’y a aucun tracteur », fait savoir Billy Kambale, proche du Président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC).

Du côté de Patrice Kitebi, la rédaction de POLITICO.CD n’a pu avoir leur version des faits.

Un autre nom au cœur de ce scandal est celui de Matata Ponyo. La justice congolaise a ouvert un dossier à sa charge pour sa gestion du programme de Bukanga Lonzo.

Une demande de levée de ses immunités a même été déjà adressée au Sénat congolais. “Deux demandes de levée d’immunités ont été envoyées au Sénat. Elles concernent le Sénateur Augustin Matata Ponyo et la Sénatrice Ida Kamonji, dans l’affaire Bukanga Lonzo”, a confirmé une source judiciaire à POLITICO.CD

Dans un rapport accablant publié exclusivement par POLITICO.CD, l’Inspection Générale des Finances (IGF), relève plusieurs griefs à charge du Sénateur et ancien Premier Ministre Augustin Matata Ponyo dans la débâcle du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo. Au terme de ce rapport, Augustin Matata est désigné comme “l’auteur intellectuel de la débâcle de ce parc”. Et cela à travers la conception, la planification et les engagements pour paiement de plus de 83% de fonds décaissés directement au profit des comptes du partenaire sud-africain et de ses filiales logés en Afrique du Sud, ainsi qu’au profit de la société MIC Industries. L’incriminé n’a cessé de clamer son innocence en balayant du revers de la main les affirmations de l’Inspection Générale des Finances.

- Advertisement -

Stéphie MUKINZI

notre sélection