jeudi, mars 4, 2021
DRC
26,247
Personnes infectées
Updated on 4 March 2021 à 0:15 0 h 15 min
DRC
4,935
Personnes en soins
Updated on 4 March 2021 à 0:15 0 h 15 min
DRC
20,601
Personnes guéries
Updated on 4 March 2021 à 0:15 0 h 15 min
DRC
711
Personnes mortes
Updated on 4 March 2021 à 0:15 0 h 15 min

Le députés de Bemba et Katumbi signent la motion contre Ilunkamba, mais…

« La signature de la motion contre Ilukamba n’est qu’une étape. L’Union Sacrée en est une autre », avertit un proche de Katumbi

- Publicité-

Après des hésitations et même polémiques, la coalition de Moïse Katumbi, Ensemble pour la République et le Mouvement de Libération du Congo (MLC) ont finalement levé l’option de signer la motion de défiance contre le gouvernement du Premier ministre Syvestre Ilunkamba, annoncent plusieurs sources. “Tous les députés d’Ensemble pour la République et ceux du MLC sont en train de signer en ce moment même la motion contre le premier ministre Sylvestre Ilunkamba“, rapporte un proche de Moïse Katumbi à POLITICO.CD.

Ce haut cadre de la coalition de l’ancien gouverneur du Katanga explique cependant que cette signature ne “signifie pas une quelconque adhésion à l’Union Sacrée”. “Notre signature s’inscrit dans la logique de poursuite du déboulonnement du système de Kabila qui a été déjà initié, notamment avec le Bureau Mabunda“, dit cette source à POLITICO.CD. “Ensuite, nous attendons maintenant mettre les choses au clair sur l’Union sacrée, notamment autour de leur cahier des charges et ses responsabilités, de manière claire”, ajoute-t-elle.

Mercredi, les députés proches de Moïse Katumbi et de Jean-Pierre Bemba ont, dans un communiqué conjoint, stigmatisé les paroles de Jean-Marc Kabund, lesquelles ont déclenché une vive polémique au pays. Selon le communiqué, le président intérimaire de l’UDPS affirmait que les deux leaders d’Ensemble pour la république et du MLC auraient exigé d’obtenir : pour l’un la présidence de l’Assemblée nationale et pour le deuxième la primature. Selon Jean-Marc Kabund, la demande aurait été formulée lors de la rencontre du 15 janvier avec le président de la République. Pour lui ces exigences donnent l’impression que les deux leaders entrent dans l’Union sacrée pour la tuer. Sur les réseaux sociaux circule la vidéo de la rencontre entre Kabund et plusieurs députés de l’Union sacrée. Pour les partisans de Katumbi et Bemba, ces propos n’ont pas été tenus lors de la rencontre avec le chef de l’État.

Au cours d’une émission radiophonique ce samedi 16 janvier, le député national d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, Mohindo Nzangi annonce que dans les conditions actuelles, ils ne sauront participer à l’Union sacrée. Ce député national révèle que Félix Tshisekedi n’a pas répondu à leur cahier de charge. “Dans les conditions actuelles, nous ne serons pas dans l’Union sacrée. Nous avons reçu un message clair de nos amis du CACH que nous avons fait le travail. Ils ont déjà obtenu la majorité parlementaire avec les députés du FCC qui les rejoignent. Le nombre de députés du FCC est déjà suffisant. Nous devons laisser le Chef de l’État conduire seul comme il sera le seul comptable en 2023“, révèle Mohindo Nzangi d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi.

Ce jeudi 21 janvier 2021, notre source proche de Moïse Katumbi estime que la motion contre Ilunkamba n’est qu’une étape avant la constitution de l’Union Sacrée. « L’Union sacrée n’existe pas. Personne ne sait ce que c’est. Il faut qu’on parle concrètement de ce qui doit être fait ensemble. Nous avons présenté un cahier des charges et nous attendons en discuter avec nos partenaires avant toute signature définie de cette union », explique-t-elle.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection