mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Perspectives économiques: La BCC maintient son taux directeur à 18,5% et appelle les autorités à accélérer les réformes fiscales

- Publicité-

Le comité de politique monétaire a tenu ce jeudi 10 septembre 2020, sous la présidence de Monsieur Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, sa huitième réunion ordinaire de de l’année.

Au cours de cette séance, le comité a été informé de l’évolution récente de la conjoncture économique tant au niveau national qu’international et a examiné les perspectives économiques pouvant influencer sur l’orientation de la politique monétaire au cours des prochains mois.

- Publicité-

Il en ressort globalement ce qui suit:

Sur le plan international, la conjoncture reste marquée par la réouverture quasi généralisée des activités économiques à travers le monde, en dépit de 2e vagues dans certains pays.
D’après le rapport de la banque mondiale, les effets négatifs de la pandémie ont contribué à grever davantage la croissance de la productivité et à limiter le capacité des économies.

Les cours des matières premières intéressants la RDC ont connu une hausse au mois d’août 2020. Le cobalt a connu une hausse de 15;3% se situant à 32.911,0$ tandisque celui du cuivre a augmenté de 1,8% en s’établissant en moyenne à 6.446,7 $.

Au plan national, les dernières estimations de la croissance économique sur base des données à fin juin 2020, renseignent une contraction de l’économie congolaise de -1,7 %, moins importante que celle estimée en mars de -2,4%. Cette amélioration est tirée par la croissance du secteur minier, dopée des cours mondiaux et une forte production à la suite du confinement des travailleurs dans les sites miniers.

Pour ce qui est, du baromètre de conjoncture, le solde global d’opinions s’est amélioré, bien que négatif, pour s’établir à -6,1% contre 15,1% le mois précédent.

Sur le marché des services, il a été noté une décélération du rythme de formation des prix du mois d’août 2020. Le taux d’inflation s’établit à 1,26% en août de 2,95% au mois de juillet, portant le cumul à 13,61%.

En ce qui concerne les finances publiques, les opérations financières de l’État au mois d’août se sont clôturées avec un déficit de 20 milliards de CDF, lequel a été financé principalement par une quotité des ressources tirées de l’Appui budgétaire du FMI.

Sur le marché des changes, une légère appréciation de la monnaie nationale a été observée sur les deux segments, pour la première fois depuis le début de l’année en cours, à la suite des mesures prises par la BCC et le Gouvernement. En effet, à fin d’août 2020, le cours de change indicatif s’est situé à 1.960,9 CDF le dollar américain et le taux parallèle à 2.011, 0 CDF.

Le CPM souligne l’urgence d’accélérer la mise en oeuvre des réformes sectorielles essentielles afin de soutenir la reprise des activités économiques, laquelle est de la nature à améliorer l’offre des biens et des services ainsi qu’à renforcer la stabilité du cadre macro-économique. Le CPM préconise notamment une intensification des réformes fiscales tendant à renforcer la mobilisation des ressources intérieures et d’atteindre, à moyen terme, une pression d’au moins 15%.

De ce qui précède, le comité a maintenu inchangé son dispositif de politique monétaire. Le taux directeur est maintenu à 18,5%.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU