mardi, juillet 14, 2020
DRC
8,135
Personnes infectées
Updated on 14 July 2020 à 14:39 14 h 39 min
DRC
3,997
Personnes en soins
Updated on 14 July 2020 à 14:39 14 h 39 min
DRC
3,948
Personnes guéries
Updated on 14 July 2020 à 14:39 14 h 39 min
DRC
190
Personnes mortes
Updated on 14 July 2020 à 14:39 14 h 39 min
publicité

RDC: Les Catholiques et les mouvements citoyens appellent à mobilisation contre « la politisation de la CENI et la mise sous tutelle de la justice »

Des représentants du Comité Laïc de Coordination, ainsi que ceux des Mouvements citoyens LUCHA, FILIMBI et les CONGOLAIS DEBOUT ont répondu, le mardi 29 juin 2020 à l’invitation que leur a adressée, le 26 juin, la Présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda, dans le but d’échanger sur des vives polémiques notamment au niveau de la Commission électorale et sur les trois propositions de lois controversées du Front Commun pour le Congo.

« Tout en saluant cette initiative qui faisait suite à notre communiqué conjoint du 24 juin relatif à la précipitation et à la politisation excessive du processus de désignation du Président de la Commission Électorale Indépendante, nous n’avons eu aucune assurance que les préalables nécessaires à un processus électoral crédible vont être respectés », en cependant regreté ces mouvements dans un communiqué publié ce mardi 30 juin 2020.

Ces mouvements citoyens affirment avoir « réitéré » à Mme la présidente de l’Assemblée nationale leur position qui « fixe la réforme du système électoral national comme un préalable non négociable à toute initiative de renouvellement de la CENI. » « Cette réforme implique la révision de la loi électorale et celle de la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI. Pour que cette réforme tienne compte des erreurs et des déficiences du passé, nous estimons qu’il est plus adéquat que le processus de la réforme soit précédé de l’examen du rapport de la gestion des élections de 2018 et que ce rapport soit sanctionné par un audit de l’Inspection Générale des Finances et de la Cour des comptes« , expliquent ces mouvements.

Selon nos informations, sous la houlette de la coalition de Joseph Kabila, des propositions sont en cours pour désigner de nouveaux acteurs de la CENI, issus de la même équipe qui a organisé les dernières élections en RDC. L’avocat Ronsard Malonda Ngimbi, actuel Secrétaire Exécutif National de la CENI, est cité parmi les favoris du FCC pour succéder à Corneille Nangaa. À titre de rappel, l’actuel président de la CENI était « Secrétaire exécutif », avant de succéder à l’abbé Apollinaire Malumalu à la tête de la commission.

L’Eglise catholique, l’Eglise protestante et la société civile fustigent cette désignation car M. Malonda était au poste de Secrétaire exécutif de la commission électorale au moment du processus largement contesté en 2018. Le 18 juin dernier, le président du parti Ensemble pour la République, l’opposant Moïse Katumbi a échangé avec l’ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer sur la polémique suscitée par cette désignation. Pour Moïse Katumbi, les USA sont un partenaire-clé de la RDC. Les vrais amis selon lui, se doivent toujours la vérité. Sur la CENI, il dit avoir relevé que « pour des élections 2023 crédibles, on ne mélange pas les anciennes tomates pourries avec les nouvelles »

« Madame la présidente, après nous avoir écouté, nous a fait comprendre qu’elle ne pouvait pas satisfaire à nos demandes. « Il ne faut pas conditionner la désignation des animateurs de la CENI à la réforme de sa structure », a-t-elle entre autres déclaré. Compte tenu de ce qui suit, nous réaffirmons notre opposition totale à ces deux éléments et considérons que l’Assemblée Nationale a rompu son devoir d’être la représentante du peuple pour servir des desseins nuisibles à la Nation« , expliquent les mouvements citoyens à l’issue de leur rencontre avec Mme Mabunda.

A la suite de cet épisode, les mouvements citoyens appelle à une mobilisation générale. « C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui un appel général à la mobilisation de l’ensemble de notre population pour, pacifiquement, barrer la route à une CENI instrumentalisée et des lois scélérates contre la justice de notre pays. Nous demandons à l’ensemble des corps socioprofessionnels de se lever comme un seul homme pour défendre l’avenir de la Nation« , disent-ils.

« Cette bataille sera lourde et difficile mais nous avons la certitude qu’à la suite des pères de l’indépendance, les congolais se lèveront de partout pour défendre leur souveraineté et leur liberté pour un meilleur avenir, soixante ans après », promettent-ils, annonçant que dans les prochains jours, un calendrier sera publié pour des manifestations pacifiques.

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Je suis pour, assez c’est assez.M’zee l’avait dit :prenez vous en charge,la guerre sera longue et populaire.C’esf maintenant l’heure d’affronter ces ennemis de notre patrie.

  2. Nous saluons cette initiative et tous ensemble levons les voix. L’assemblée nationale du Congo a déjà perdu sa crédibilité et personne ne croit encore en ces députés qui sont là pour eux mêmes et leurs enfants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...