l'info en continu

RDC: deux des avocats de Kamerhe « employés » de l’Etat

- Publicité-

A l’ouverture du procès, la partie civile, le ministère public, a soulevé une préoccupation contre deux avocats de Vital Kamerhe. Il s’agit du professeur émérite Nyabirungu Mwene Songa et de l’avocat Kabila Muana Kabila. Les deux avocats travailleraient pour l’Etat congolais, alors qu’il défende Vital Kamerhe face à l’Etat dans ce procès. « Nous sommes curieux de le voir prendre les armes contre nous, contre la République, alors qu’il est l’avocat de la DGDA sous un contrat d’abonnement » a soulevé le ministère public.

Pénaliste très réputé, Raphael Nyabirungu Mwene Songa a répondu à cette préoccupation du ministère public. « Cette question n’est pas à soumettre à votre [le juge] appréciation. Elle relève de la profession d’avocat qui a ses instances pour aborder ce genre de question », a répondu l’ancien avocat principal près le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), à Arusha, en Tanzanie, de 2000 à 2007.

- Publicité-

De son côté, l’avocat Kabila muana Kabila a nié complètement l’accusation. « Il a fallu que ces allégations graves puissent être accompagnées d’une preuve quelconque. Je ne suis pas membre du cabinet du Chef de l’Etat et je ne l’ai jamais été. S’il a une ordonnance du Chef de l’Etat me nommant quelque part, il peut déposer ça devant votre tribunal« , a dit Maître Kabila muana Kabila.

Toutefois, une publication du site internet de l’organisation Caritas RDC datant du 30 août 2019, l’avocat Kabila Muana Kabila s’est confié le mercredi 28 août 2019 au site caritasdev.cd en tant que « Conseiller du Chef de l’Etat. » Une photo publié par le site de l’association témoigne son intervention.

Néanmoins, le président de la Cour a rejeté la préoccupation du ministère public au motif que son tribunal n’est pas habilité à statuer pour cette matière qui concerne le métier d’avocat.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU