Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min

RDC: Célestin Tunda a tenté de faire sortir Jammal Samih de prison

En République démocratique du Congo, une lettre atteste que le ministre congolais de la justice a tenté de faire sortir l'homme d'affaires libanais de la prison, évoquant le "désengorgement" et la lutte contre le Covid-19.

Dans une lettre envoyée au Procureur de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe et à celui de la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, le vice-premier ministre et ministre congolais en charge de la justice, Célestin Tunda Ya Kasende, a demandé une libération provisoire pour l’homme d’affaires libanais Jammal Samih, désormais poursuivi par la justice congolaise dans le procès concernant le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe.

Dans cette lettre datant du 1er avril 2020, Célestin Tunda a d’abord demandé un « désengorgement » de la prison centrale de Kinshasa, en surpeuplement et dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. « En effet, la promiscuité l’instar de surpeuplement de la Prison Centrale de Makala, qui compte près de 9000 détenus, est de nature à favoriser la propagation de cette terrible redoutable pandémie. Il est dès lors impérieux de prendre toutes les dispositions utiles et sanitaires, en vue du désengorgement de la Prison centrale de Makala« , dit le ministre congolais.

Par ailleurs, en référence à deux autres libérations intervenues dans les enquêtes autour du programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi, le ministre Célestin Tunda dit « apprécier » toutes les actions initiées par les deux procureurs congolais, « lesquelles ont permis de recouvrer au bénéfice du Trésor Public et à titre de garantie, la somme de 35 millions USD de M; Thierry Taeymans, Directeur général de la Rawbank et de 2.500.00 de dollars de Monsieur David Blattner.« 

« C’est dans ce cadre que j’estime que la liberté provisoire, moyennant également paiement d’une garantie au bénéfice du Trésor Public peut être accordée à Monsieur Jammal Samith, Gérant des sociétés SAMIBO et Husmal, dont il est convié de prendre en considération son âge très avancé« , demande-t-il.

« Il est en effet âgé de plus de 82 ans et en ce moment particulier, son état de santé et son âge constitue un véritable motif d’inquiétés, aux conséquences irréparables, si la pandémie qui sévit en ce moment à travers le monde venait à s’abattre sur la Prison Centrale de Makala« , argumente le ministre.

Jammal Samith est toutefois resté en prison, malgré cette demandé qui a été visiblement rejetée. Cependant, la semaine dernière, l’homme d’affaires a été transféré dans une clinique dans le centre-ville de Kinshasa pour y recevoir des soins. Plusieurs sources pénitentiaires ont confirmé à POLITICO.CD que son état de santé se serait détérioré.

Arrêté en février dernier et placé en détention provisoire dans cette prison centrale de Kinshasa, Jammal Samih est poursuivi aux côtés de Vital Kamerhe et un autre accusé. Ils sont accusés de détournement des deniers publics, de corruption et même de blanchiment d’argent. Leur procès débutera le 11 mai 2020.

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Ce soi-disant ministre est en réalité un NDOKI ya ba congolais.
    Pourquoi il ne demande pas d’une manière spécifique la libéralisation des journalistes et opposants arrêtés injustement dont aucune audience n’a été cédulé!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...