Vital Kamerhe bientôt suspendu de son poste du Directeur de cabinet du président Tshisekedi

Plusieurs sources annoncent à POLITICO.CD la suspension prochaine de Vital Kamerhe de son poste du Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi après son arrestation intervenue ce soir dans le cadre des enquêtes du programme de 100 jours.

8
12630
Congolese opposition leader Vital Kamerhe pictured during a press conference of Congolese opposition leaders in Brussels, Wednesday 12 September 2018. Presidential election will be held in Congo next 23 December. BELGA PHOTO THIERRY ROGE

Vital Kamerhe est arrivé ce soir à la prison de Makala où il va être détenu pour au moins cette nuit. Il y a été conduit après avoir été placé en mandat d’arrêt provisoire par le procureur du  parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete. Cette déicision est intervenue après plusieurs heures d’audition.

Du côté de la présidence, la décision est accueillie sans surprise. « Beaucoup savaient que ça finira ainsi », explique un Conseiller du président Félix Tshisekedi qui a requis l’anonymat. Le Présidence congolaise est restée cependant en écart de cette procédure qui a débuté depuis la première invitation du 04 avril, à laquelle Vital Kamerhe avait refusé de répondre.

Alors qu’il est détenu à la suite d’un « mandat d’arrêt provisoire », Vital Kamerhe devrait rapidement être remplacé de son poste du Directeur de cabinet. « Selon toute logique, c’est François Beya qui va assumer les fonctions du Directeur de cabinet en intérim« , nous explique une source.

Le Parquet n’a par ailleurs pas communiqué sur les motifs de la détention de Vital Kamerhe, selon plusieurs sources, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) serait accusé de malversation dans plusieurs projets du programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi.

8 Commentaires

  1. Que la justice fasse son travail avec toute impartialité. Nous voulons que la procédure afin que la vérité soit connu de tous.

  2. Les Kasaiens voulaient la tête de Vk depuis longtemps. Ils peuvent jubiler maintenant en tribalisant tout ce qui est service de l’État y compris le palais de la nation. Mais 2023 viendra. Qui vivra verra.

  3. Bonjour !, vraiment c’est très décevant s’il est complice du détournement du fonds du programme de 100jrs du chef de l’État, alors qu’on croiyer que sont à la tête du pays pour un changement et développement du pays.

  4. S.O.S
    La RDC a vraiment des sanctions sévères sur tout fauteurs et voleurs Du bien public….le pays doit arriver à un budget de plus de 30 milliards USD, Mais à cause de ces pilleurs internes, le pays continue à stagner sur 0
    Justice, rien que la justice sur tous, pour tous et en tout…

  5. Espérons que Vital ne sera pas remplacé par un ressortissant Kassaien ou muluba, faute de quoi ça prouvera le caractère tribal de celui qui prétend être le président des tous les congolais…

    Quand à Kamerhe, don poste ne peut pas rester vacant, il n’est pas le seul congolais à pouvoir jouer le rôle d’un Dircab à la présidence de la République.

Comments are closed.