jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min

Sele Yalaghuli sur la mobilisation des recettes : « La RDC a de l’argent « 

- Publicité-

Le ministre des finances Sele Yalaghuli a fait partie de la délégation du président de la République Félix Tshisekedi qui a séjourné à Washington où une séance de travail a eu lieu avec la Directrice générale du Fond monétaire international sur les possibilités de collaborer avec la RDC afin de redresser son niveau financier.

En marge de ces assises, le ministre des finances a accordé une interview à la radio Top Congo au cours de laquelle il a évalué les possibilités de la RDC de collaborer avec le FMI et de mobiliser les recettes pouvant le permettre d’atteindre la barre de 11 milliards de dollars du budget 2020 jugé irréaliste par l’institution de Breton Wood.

Le ministre des finances a été optimiste quant à la capacité de la RDC de mobiliser les recettes nécessaires après avoir rempli certaines conditions :  » ce pays (RDC) a de l’argent. Mais il faut que les lois de la République et les dirigeants des régies financières marchent ensemble pour que nous puissions mobiliser les recettes et canaliser l’argent dans les caisses de l’Etat ».

En des termes claires, José-Sele Yalaghuli a soutenu que « la RDC doit procéder à des réformes permettant à ce que tout l’argent entre dans la caisse de l’Etat. Mais aussi, les dépenses doivent s’effectuer conformément aux prévisions budgétaires. Ces deux conditions nous permettront d’avancer avec le FMI et de réussir le programme (test de 368 millions de dollars ) en cours », a-t-il expliqué.

Parmis les réformes attendu, le président de la République Félix Tshisekedi, lors de son premier discours sur l’état de la nation tenu devant le parlement réuni en congrès, a promis la création d’une chaîne des recettes d’ici juin 2020 aux côtés de la chaîne des dépenses qui existe déjà. Ainsi, les opérations de mobilisation des recettes devront être numérisées et digitalisées.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection