Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min

RDC: le budget 2020 de Félix Tshisekedi réduit de moitié par un plan de trésorerie

C'était le "budget de Félix Tshisekedi". Le Chef de l'Etat congolais a tout fait pour arracher cette loi des finances de plus de 10,9 milliards de dollars en 3 ordonnances dont la loi sur les finances 2020 le 31 décembre dernier.

Les projections du budget 2020 ont été trop ambitieuses? La réponse parait évidente. A l’examen du projet de loi des finances, les deux chambres du Parlement avaient réintégré les recettes supplémentaires de plus de 970 millions de dollars, soit 1 649,6 milliards de CDF, dans le Budget 2020. Ce qui a porté le budget de 16 895,6 milliards de CDF (10 milliards USD au taux budgétaire de 1 687,9 CDF/USD) à 18 545,2 milliards de CDF (10 993 milliards USD).

Félix Tshisekedi avait finalement obtenu gain de cause. Le président congolais avait renvoyé une ancienne proposition du gouvernement qui évaluait le budget annuel de l’année 2020 à seulement 7 milliards de dollars, suscitant des vives réactions. Pour le Chef de l’Etat, la proposition initiale n’allait pas dans le sens de ses ambitions.

Toutefois, les ambitions du président semblent avoir été loin de la réalité. Un plan de trésorier qui réduit ce budget de moitié ce budget. Le ministère des Finances a rendu public le « Plan de Trésorerie » du Budget 2020. Celui-ci évoque « les réalités actuelles » pour découper le budget initial en deux. Pour expliquer ce revirement, le ministère des finances évoque un cadre « macroéconomique n’est pas figé », et le fait que l’évolution des circonstances entre le moment de l’adoption du budget.

« Le ministère retient des recettes et des dépenses totales respectivement de 9.195,6 (5,460 milliards USD) et 9.545,6 milliards de CDF (5,668 milliards USD). Il en résulte un déficit de 350 milliards de CDF à couvrir par l’émission des bons de Trésor à souscrire par les banques commerciales« , annonce ce document.

Le budget de 10,9 milliards été déjà remis en cause par le FMI et plusieurs partenaires de la RDC qui insistaient alors que la nécessité de publier un budget « réaliste ».

- Publicité -

4 Commentaires

  1. Commenter :

    Notre pays la RDC a toutes les potentiels pour possible d’aller même au delà de 10,9 milliards du budget, comment cette réduction ? notre président a besoin de l’émergence du pays

  2. Comment peut on faire un plan de la trésorerie d’une année en extrapolant les résultats d’un mois. C’est sans aucune ambition, monsieur le ministre se facilite la tâche en s’enfermant sur les recettes du passé. Ils ne veullent pas fournir beacoup d’efforts pour mobiliser plus d’argent. Le ministre doit être ajourné d’avance.

  3. Le budget d’un Etat est constitué par ses recettes et ses dépenses. Et les recettes sont essentiellement constituées par les impôts et taxes diverses perçues par les services de l’Etat. En RDC, 90 % des recettes des douanes, des affaires foncières, des différents actes administratifs délivrés par les communes (et ils sont tous payants, y compris les mariages et les deuils), les taxes perçues par les administrateurs des marchés (wenze et zando), les différentes taxes payées par divers commerçants…etc… vont dans les poches des individus (agents et leurs dirigeants). Comment voulez-vous dans ces conditions, avoir un gros budget? Le Président Tshisekedi doit imposer une caisse unique pour tous ces paiements et la faire dépendre directement de la Présidence, s’il veut maximiser les recettes et augmenter le budget de l’Etat congolais.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...