l'info en continu

Ce que Félix Tshisekedi a dit au gouvernement

- Publicité-

Déjà à travers son récent message à la nation dont le format inhabituel a suscité enthousiasme que stupéfaction, le Chef de l’État avait déjà donné des instructions aux membres du gouvernement. Ce vendredi 13 septembre 2019, l’opportunité a été créée à travers le tout premier conseil des ministres, pour que le Chef de l’État s’adresse en face-à-face aux membres du gouvernement.

Félix Tshisekedi a rappelé à ses collaborateurs ce qu’il a entrepris et accompli alors qu’ils n’étaient pas encore aux affaires.

- Publicité-

Au plan politique, dans sa rubrique décrispation politique, le Chef de l’État a spécifié qu’il a procédé à :

« – la libération des prisonniers politiques ;

  • la suppression des cachots illégaux ;
  • la libération des médias ;
  • la liberté des manifestations, etc ».

En ce qui concerne la diplomatie, Félix Tshisekedi a dit avoir « effectué de multiples déplacements auprès de ses homologues des pays voisins en vue d’améliorer les relations de bon voisinage pour la paix, la sécurité et l’intégration économique sous régionale ».

Sa démarche économique par ailleurs a porté essentiellement sur « le programme des 100 jours marqué par une série d’actions dans les domaines des routes, hôpitaux, ponts, saute-moutons, habitat, accès à l’eau potable et à l’énergie électrique« .

Au cours de son mandat, Félix Tshisekedi a laissé entendre qu’il va s’atteler à l’amélioration du social des congolais notamment des employés. Il « a indiqué sa détermination à ne plus voir les congolais être malmenés sur les lieux de travail par des employeurs véreux », comme il l’a fustigé lors de sa descente sur terrain dans le cadre d’inspection du programme de 100 jours.

Le président de la République a exprimé son soucis de la cohésion de l’action gouvernementale, en insistant que les ministres suppriment leurs bords politiques d’où ils sont issus. Il a déclaré qu’il n’y a pas question de CACH ou du FCC, les deux coalition formant la majorité parlementaire de laquelle est issu le gouvernement, mais il s’agit d’une seule équipe qui doit se mettre au service de la population congolaise.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU