Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

Félix Tshisekedi – Moïse Katumbi: vers une réconciliation?

Il n’a dit mot depuis l’élection de Félix Tshisekedi à l’issue de la Présidentielle du 30 décembre. Moïse Katumbi, qui a certes œuvré dans les coulisses pour faire accepter, surtout dans la sous-région, une victoire de son allié Martin Fayulu, a fini par changer de position en début de semaine, acceptant finalement la victoire du fils d’Etienne Tshisekedi.

En effet, alors que Martin Fayulu, qui s’est auto-proclamé « Président légitime » face à Félix Tshisekedi continue sa tournée de contestation, largement soutenue par la coalition de Katumbi, à travers le pays; depuis Bruxelles, Ensemble pour le Changement change de cap. Dans un communiqué, la coalition de l’ex-Gouverneur prend ses partenaires à contre-pied et reconnaît Félix Tshisekedi.

Cependant, les deux camps affirment qu’ils ne sont pas en contact. Du côté de Katumbi, on affirme que cette nouvelle position n’est pas guidée par des quelconques négociations, excluant toute participation à un prochain gouvernement toujours en discussions. « Nous n’avons signé aucun accord avec Félix Tshisekedi. Notre position est définie par rapport à la réalité. Nous n’acceptons pas son élection, mais actuellement, il est reconnu comme le Président de la RDC. Il va falloir faire avec« , insiste un proche de Katumbi.

Cependant, à Bruxelles, la semaine dernière, Moïse Katumbi a bel et bien envoyé un message à l’entourage de Félix Tshisekedi concernant son passeport. « Il a été question de savoir si nous pouvions obtenir un passeport biométrique qui nous a été refusé par l’ancien pouvoir« , explique notre source. La réponse de Félix Tshisekedi ne sera pas révélée, mais toujours est-il que mercredi 24 février, Moïse Katumbi a officiellement introduit sa demande pour un nouveau passeport.

Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi ont été longtemps alliés. L’ancien gouverneur du Katanga a largement soutenu le fils de Tshisekedi à la scission du Rassemblement en 2017, mais également durant toute l’année 2018 avant de se brouiller lors du conclave de l’opposition à Genève. Depuis, Katumbi a été accusé d’être à la base de la désignation de Fayulu comme candidat commun de l’opposition.

Mais aujourd’hui, alors que Félix Tshisekedi a remporté la Présidentielle, sa formation politique certes alliée à Vital Kamerhe, ne fait pas le poids face à celle de Joseph Kabila qui s’est adjugée une majorité absolue au Parlement. Face à cette situation, le nouveau président de la RDC tente de manœuvrer.  Ça tombe bien. Moïse Katumbi, grâce à sa coalition de Ensemble, dispose d’une soixantaine d’élus à la chambre basse.  De quoi aider Tshisekedi à faire le poids face à Kabila. Mais aucun contact formel n’est révélé à ce sujet à l’heure actuelle.

Par ailleurs, en annonçant avoir entamé des démarches pour son  passeport, Moïse Katumbi continue de réclamer des « mesures fortes » de la part de Félix Tshisekedi. L’ancien gouverneur n’est toujours pas rassuré de regagner Kinshasa, encore moins de voir des procès en cascade contre lui cesser. La détente visible entre les deux anciens alliés va-t-il tourner autour de prochain épisode?

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...