PUBLICITÉ

Nuit de résistance dans l’Est de Kinshasa

Jusque 20h (heure locale), des centaines des partisans de la coalition LAMUKA mettaient cap vers la N’sele, commune située à l’entrée de Kinshasa vers l’Est où leur leader a été bloqué depuis 14h par les policiers, lui interdisant de passer. Martin Fayulu y revenait d’une tournée depuis l’ex-Bandundu et avait prévu tenir un meeting à N’djili, finalement interdit par les autorités.

- Publicité-

« Des jeunes ont quitté le terrain Sainte-Thérèse pour venir accueillir Martin Fayulu à N’sele. Sur place, ils sont confrontés à des éléments des forces de l’ordre. Certains ont brulé des penues et ont mis des barricades sur la chaussée entre les quartiers Bibwa, Mpasa et même Kingasani », rapporte un journaliste de pOLITICO.CD sur place.

D’importants dispositifs de l’armée sont déployés devant l’aéroport international de N’djili, coupant la route à d’autres partisans qui mettaient cap vers la N’sele, rapportent plusieurs autres sources. Un peu partout dans l’est de la capitale, des jeunes gens affrontent les forces de l’ordre, qui à leur tour  font usage du gaz lacrymogène.

« Au quartier 1 et 3, des affiches d’Emmanuel Shadary sont brûlées, la situation reste tendue. Plusieurs jeunes sont arrêtés par les policiers », ajoute notre journaliste sur place.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU