PUBLICITÉ

Vers un report des élections à Kinshasa

Kinshasa risque-t-elle de manqué les prochaines élections? Une telle hypothèse est très peu probable. Mais la réalité est encore plus compliquée.   Après l’incendie de son entrepôt dans la capitale, la Commision électorale a constaté que le feu a consumé le matériel de 19 sur 24 communes de Kinshasa, soit près de 8 000 machines à voter sur les 10 368, 3 774 isoloirs sur 8 887, 552 kits bureautiques sur 8 887, 17 901 encres indélébiles, 800 nouvelles motos et 15 véhicules, près de 9 500 batteries externes.

Mais Corneille Nangaa, président de la CENI, écarte toute toute hypothèse de report. « Pour le moment il n’est pas question de repousser les échéances (…)La Ceni s’emploie pour que ces élections se tiennent conformément à son calendrier« , dit-il.

- Publicité-

Pour palier à la situation, la CENI a un plan. Selon Jeune Afrique, 105 257 machines à voter ont été commandées pour 75 781 bureaux de vote. De ces 29 476 machines à voter de réserve, la CENI en a déjà déployé une supplémentaire dans chacun de 17 785 centres d’inscription qui vont être transformés en centres de vote.

Kinshasa pourrait voter en retard

« En réalité, nous avons dû déployer 21 000 machines à voter de réserve parce que, suivant leur grandeur, certains centres d’inscription ont été scindés à deux centres de vote », précise une source proche du dossier au sein de la Ceni, cité par nos confrères.

Se fondant sur ces chiffres disponibles, il existerait donc quelque 8 476 autres machines à voter dans le « stock tampon » de la Ceni. Problème : ces machines à voter ne sont pas à Kinshasa, elles sont déjà disséminées à travers le pays. Mais, en dépit de cette contrainte, le discours des responsables de la commission électorale se veut rassurant.

« Une instruction a été donnée au secrétariat exécutif national qui est déjà en train d’identifier, d’empaqueter ce matériel par voie aérienne (…), a indiqué Corneille Nangaa. L’enjeu maintenant, c’est de les faire revenir le plus tôt possible dans la capitale», précise Nangaa.

A une semaine du vote, rien n’est sûr que ces machines arrivent à temps. Plusieurs sources contactées par POLITICO.CD parlent même d’un vote décalé à Kinshasa. « Il se peut que la capitale vote trois ou quatre jours après les autres provinces. Le plus importants est que les élections aient lieu à partir du 23 décembre« , précise un proche du président Kabila.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU