PUBLICITÉ

En RDC, l’autre duo FATSHIVIT!

La vie politique en République démocratique du Congo est globalement misogyne. Les hommes, à l’image du pays, se taille une part de lion, laissant à la gente féminine qu’une fine partie. Pour autant, si certaines comme Eve Bazaïba, fougueuse Secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo (MLC), arrive à tenir tête aux côtés de Martin Fayulu, d’autres brillent tout en restant discrètes, soufflant derrière des hommes que l’on croirait puissants.

Nous sommes à Bukavu, le samedi 8 décembre 2018. Vers 9h, une giboulée s’abat soudainement sur cette paisible ville de l’Est de la RDC. Quand elle chute sur les eaux du Lac Kivu, la cascade crée une douce mélodie somnolante, à faire oublier presque que la dizaine de personnes ici, embarquant pour l’Idjwi, ne sont pas en tourisme, mais mènent plutôt un combat politique.

Derrière leurs Hommes

- Publicité-

Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi sont encore loin. Leurs équipes attendent. Mais les attentions sont cristallisées vers un autre couple, celui des premières dames dirait-on. Denise Tshisekedi et Hamida Mwangaza dit Kamerhe avancent pour prendre place dans l’embarcation prévue pour cette traversée de quelques minutes. Sous la fine pluie, on observe un détail intéressant, c’est « Maman Denise » qui tient le parapluie pour Mme Kamerhe. La scène, photographiée, fera sa polémique sur les réseaux où tout est suspecté et tout est critiqué.

Mais dans cette équipe de combat, personne n’en fera attention. Surement pas ces deux dames, qui se découvrent. En réalité, leurs « hommes » ne sont ensemble que depuis peu, à la suite du fiasco de Genève le 11 novembre dernier, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont conclu un accord pour lier leurs avenirs politiques. Et quand il fallait se lancer en campagne, chacun de deux alliés y embarquent avec son épouse, qui sont souvent plus que ça.

Dame Tshisekedi est en réalité chez elle ici à Bukavu où elle est originaire de la tribu Mushie. Dame Kamerhe de son côté, n’est pas vraiment une illustre inconnue du grand public, ex-épouse du célèbre chanteur Jean-Bedel Mpiana wa Tshituka dit JB Mpiana, ou encore du célèbre mécène Didi Kinuani. Mais les aspects personnels sont peu regardés. Les deux dames, qui sont dans la quarantaines, sont des véritables atouts pour leurs époux durant tout ce voyage qui va les lier.

Elles passent devant

Longtemps derrière leurs hommes, depuis Goma en passant par la longue caravane de campagne initiée par le duo FATSHIVIT à travers le Nord et le Sud-Kivu, elles aussi finiront par être l’autre face du duo. Elles prennent définitivement les devants à Bunia, sans doute après avoir appris à se connaître. « Elles sont plus complices qu’elles ne paraissent. Beaucoup se trompent sur Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Les deux sont véritablement amis et leurs épouses se connaissent bien avant même cette campagne« , rassure une proche.

Ce matin-là du 10 décembre à Bunia, les deux dames passent à l’offensive. Elles commencent leur journée par une rencontre avec les candidates députées unies UDPS-UNC, avant, un peu plus tard, d’entamer une tournée dans la ville notamment dans une maternité, et à un camp de refugié.

Elles apportent de la douceur dans une campagne qui aura été tendue, notamment dans cette capitale de l’Ituri ou le duo FATSHIVIT sera confronté à des interférences de l’autre aille de l’opposition. A l’image de leur visite à l’Orphelinat Sainte Kizito dans la même journée. Aux enfants ou même aux réfugiés, elles distribuent quelques vivres, et des câlins ; pendant que leurs hommes sont déséquilibrés par des partisans de Martin Fayulu à leur meeting.

Une nouvelle amitié entre deux femmes de candidats

Les jours passent, ces deux dames que le sort a réuni se lient d’une amitié. « C’est comme des sœurs. Beaucoup de choses qui sont faites durant notre campagne viennent d’elles, c’est vraiment une bonne chose de les avoirs parmi nous« , explique de son côté Michel Moto, un des proches de Kamerhe.  Et c’est  vrai!

En effet la veille de l’arrivée du duo à Goma, Mme Kamerhe tenait une rencontre au centre d’accueil Caritas-Congo avec les femmes candidates de la coalition «  Cap pour le changement », appelant à soutenir Félix Tshisekedi. « Voter pour Félix Tshisekedi aux élections équivaut à offrir aux générations futures un Congo fort et prospère  » avait-elle déclaré.  De son côté, cette ancienne infirmière née Denise Nyakeru n’est autre que principale Conseillère du candidat numéro 20.  « Elle est ses yeux et ses oreilles au sein du parti et lui fait régulièrement des rapports, parfois critiques« , affirmait Jeune Afrique en septembre dernier.

Le duo a surtout été secoué par l’épisode Butembo, où des informations des Renseignements militaires ont révélé une tentative d’assassinat contre Kamerhe et Tshisekedi. Les deux leaders ont d’ailleurs annulé leur déplacement. Une situation qui largement affecté leurs deux épouses. A Mbuji-Mayi hier, alors que l’avion du duo CACAH atterrissait, les deux dames ses tenaient fermement la main devant l’effervescence des partisans venus envahir la piste d’atterrissage. Une réussite qui touche particulièrement ces femmes sans doute marquées à jamais.

Litsani Choukran.
Note: écrit sur base d’informations recueillies depuis Kinshasa. 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU