Le Rassemblement prend de nouveau la Lucha à contre-pied

0
695

Le 06 novembre à Kinshasa, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), qui a rejeté le calendrier publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a appelé à une grande mobilisation à travers le pays pour obtenir le départ du président Joseph Kabila.

Outre le 15 novembre, le mouvement citoyen appelait également à un « assaut final » pour le 28 novembre. « Cette journée est destinée à démontrer la capacité de mobilisation et de préparation du peuple avant l’assaut final le mercredi 28 novembre« , expliquait-on.

Le Rassemblement finira par rejoindre le mouvement citoyen, annonçant d’abord son soutien pour la marche du 15 novembre, et appelant à une autre également pour le 28 novembre. Cependant, comme lors du 15 novembre, la coalition dirigée par Félix Tshisekedi vient de prendre la LUCHA à contre-pied.

En effet, pour fuir la Majorité Présidentielle, qui a convoqué une marche le même 28 novembre, le Rassemblement appelle ses partisans à descendre dans la rue le 30 novembre, au risque de déstabiliser fortement l’appel du mouvement citoyen.

« Conformément à l’article 26 de la Constitution, nous vous informons que notre parti politique ECIDE, en collaboration avec les partis membres du Rassemblement des Forces Politique et Sociales Acquises au Changement, organise une marche pacifique, le jeudi 30 novembre 2017 prochain dans la ville de Kinshasa« , affirme une lettre adressée au gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta et consultée par POLITICO.CD.

Le Rassemblement avait surpris la LUCHA en appelant à une opération ville morte le 15 novembre, là où le mouvement citoyen convoquait une manifestation. Aucune réaction officielle n’a été enregistrée du côté de la LUCHA. Le mouvement citoyen entend toutefois manifester « comme prévu ».