Retour de Félix Tshisekedi: la police note aucun incident

3
741

La police nationale congolaise a annoncé avoir mené sans incident l’escorte de Félix Antoine Tshisekedi, président du Rassemblement de l’opposition Congolaise revenu d’une tournée Européenne dimanche.

« Le cortège de Félix Tshisekedi est bien arrivé à son domicile sous l’escorte de la police. Aucun incident n’a été déploré » a dit à Politico.cd le colonel Pierre Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police nationale Congolaise.

Des sources proches du Rassemblement ont par ailleurs annoncé dans les heures précédant l’atterrissage de Félix Tshisekedi à l’aéroport de N’djili, l’arrestation de personnes détachées à la sécurité de la résidence du président du Rassemblement et candidat à la présidentielle pour le compte de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS.

Des témoins indiquent que la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour empêcher tout attroupement lors du passage du cortège de Félix Tshisekedi sur les artères principales de la ville de Kinshasa.

La veille, l’hôtel de ville de Kinshasa a interdit le meeting de la plus grande coalition de l’opposition prévue ce dimanche pour exiger la convocation des élections prévues en fin d’année. Kinshasa justifie cette mesure par le fait que la tenue de ce rassemblement de l’opposition pouvait déboucher à des violences meurtrières, vue que deux branches rivales de l’opposition ont sollicité la tenue des activités similaires dans un même périmètre.

La police Congolaise a également annoncé qu’elle va interdire tout attroupement de plus de cinq personnes à Kinshasa.

Pour l’association Congolaise pour l’acces à la justice, ACAJ, la décision du gouvernement Congolais viole les libertés de réunions pacifiques et d’expression garanties par la Constitution et la loi portant statut de l’opposition. Elle traduit une volonté claire de rétrécir davantage l’espace d’exercice des libertés publiques en RDC. « Il ne peut pas y avoir de processus électoral inclusif et ouvert tant que le pouvoir continuerait à empêcher l’opposition à s’exprimer librement » a déclaré dans un communiqué Georges Kapiamba, directeur de cet organisation de défense de droits humains.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)

3 Commentaires

  1. Kapiamba nous connaissons où est ta position: membre de l’UDPS. Tu te cache derrière une ONG mais en réalité il faudra t’afficher dans ton parti.

    • Albert Ilunga tu es l’avocat de diable si vraiment tu es content de l.empêchement de meeting du rassemblement et la repression de combattants donc tu agis pour le compte de malfaiteurs, menteurs et débauchés. et que dans ta vie il me semble que tu es une personne habituée à soutenir le mal….tu restes maudit.

  2. Comment interdire même l’attroupement de plus de 5 personnes dans la ville? C’est quelle genre de mesure? La police pense qu’il n’y a que la politique qui intéresse les gens dans cette ville? Surtout quand on sait bien que la rencontre de football entre la RDC et la Tunisie va pousser les jeunes à se regrouper pour de petits débats et pronostics… A quoi sert alors la liberté de réunion garantie par la constitution dans ce pays?

Comments are closed.