Félix Tshisekedi : départ de Kabila, préalable à toute élection crédible

13
745

Félix Tshisekedi dit ne pas voir comment organiser les élections avec Joseph Kabila à la tête du pays. Il estime que l’actuel Chef d’État est « l’empêcheur » des élections.

Pour lui, il faut d’abord qu’il quitte le pouvoir avant l’organisation de toute élection crédible pouvant aboutir à l’alternance à la tête du pays.

Et comme le principal problème, selon lui, c’est cette alternance, il faut se concentrer sur la présidentielle, rien que la présidentielle.

« Nous pensons que pour la présidentielle, nous n’avons qu’une seule circonscription : le pays. La meilleure des choses à faire, c’est d’organiser l’élection présidentielle. Au moins, nous obtiendrons l’alternance« , propose-t-il.

Invité sur RFI, l’héritier politique d’Étienne Tshisekedi compte sur « la pression à la fois interne et externe » pour y arriver.

« Nous n’avons que la rue. Nous ne sommes pas une milice ou dans l’armée« , rappelle-t-il.

Refusant de dévoiler les stratégies à appliquer pour cette fin, Le président du Rassemblement rassure: « nous allons canaliser le ras-le-bol que la population exprime depuis un certain temps et le transformer en pression pacifique mais très solide« .

Félix Tshisekedi reste d’avis que « le dernier mot et la victoire reviennent toujours au peuple« .

13 Commentaires

  1. Le drame ? Chacun considère son opinion comme parole d’Évangile! L’Accord de la Saint Sylvestre ne subordonne pas la tenue des élections au départ de Joseph Kabila!

    • Mon frère, tout le monde sait même les petits enfants que c’est Kabila qui ne veut pas les élections dans ce pays. Même l’accord de la saint sylvestre n’a jamais été respecté

      • Ce Placide est un MP se rassasiant des miettes qu’il ramasse a Kingakati. (Nous osons deviner que c’est un alias de l’ex-Mobutiste neo-Kanambiste Atundu)

        Pour ce mec et son pseudo-president illegtime et vomi, la Constitution et les Accords ne signifient donc rien, car ces documents ne sont que des « opinions ».

    • Pou toi et tes semblables, etre « realiste » sous entend TRAITRE a la solde l’imposteur sanguinaire de Kingakati.

      Voila ce que valent les opportunistes de ton acabit.

  2. Placide tu pense vraiment que ce pays est bien géré par cette majorité pour venir raconte une chose invraisemblable? Un président en fin mandat non renouvelable, à quoi les prochaines élections peuvent l’intéresse? À sa place je quitte le pouvoir en laissant aux autres les soins d, organise leurs élections, atikela biso mboka et il verra cmt ce pays changera semaine après semaine….

  3. Soyons sérieux, mais tous les textes ne sont pas respectés en RDC, les institutions ne sont pas respectées comme la cour constitutionnelle et ses gouverneurs réhabilités , alors venir aujourd’hui pour parler de respect des textes, ce vraiment blaguer avec le peuple. Je ne suis pas de l’UDPS mais, il faut dire les choses comme elles sont, avec JKK au pouvoir, il y aura pas d’élection présidentielle dans ce pays, on le sait bien , alors pourquoi faire l’ironie????
    il est le problème, qu’il choisisse MINAKU ou BOSHAB comme candidat de la majorité, cela serait un signe fort , il peut même choisir sa femme OLIVE, mais laisser des responsables, des intellectuels sans orientation , mais seulement avoir la foi qu’il y aura élection . Aucune planification, pas de calendrier, On comprend le problème, alors il faut en tiré toute les conséquences. Si JKK dit clairement qu’il va quitter le pouvoir et se choisit son dauphin. Le jour suivant la CENI va publier un calendrier .

  4. J’ai une requête pour la rédaction.
    La prochaine foi que vous interviewerez monsieur Félix tshisekedi, veuillez lui demander comment et pourquoi envisage t-il aller aux élections sans les congolais de l’étranger alors que la loi électorale prévoit l’enrôlement des congolais de l’étranger, chose qui n’a pas encore commencée, cette question est aussi valable pour la majorité présidentielle.
    J’espère que politico.cd fera parvenir ma question aux acteurs politiques congolais.

  5. Oui, Mr Tshisekedi, vivons d’espoir, c’est déjà ça ! L’espoir que selon la morale et l’histoire(?) le dernier mot et la victoire reviennent au peuple, l’espoir que le dépit profond et généralisé face à un pouvoir arbitraire et ‘génocidaire’ se transforme en pression qui le pousse vers la sortie… Pourquoi pas sauf que c’est depuis des lustres que nous attendons cette issue…
    Entre-temps des compromis conclus entre l’opposition gagnante que vous voulez représenter et le pouvoir n’ont pas été respectés, entre-temps toutes vos tentatives d’actions contre le pouvoir se sont soldées en (demi)échecs : quelle est alors cette nouvelle botte miraculeuse que vous venez de dégoter pour croire enfin changer les rapports de force ? En effet c’est depuis belle lurette que ce peuple couve son ras le bol sans le conclure sur le terrain : quels nouveaux prétextes et moyens croyez-vous lui offrir aujourd’hui pour qu’il se libère ?
    Voilà l’équation décisive ! Malgré votre profession de foi toute ‘généreuse’, l »implanifiabilité’ concrète d’une mobilisation populaire massive est réelle et augure hélas encore d’une ‘libération du pays’ bien hypothétique surtout que vous ne revendiquez qu’une lutte ‘pacifique’. Si déjà vous mettiez tous vos efforts dans la priorité à l’unité de l’opposition plutôt qu’à la diviser maladroitement en vous arrogeant trop vite le monopole de cette résistance, vous vous donneriez plus de chances de peser et de gagner…
    Qu’à cela ne tienne bon vent, nous attendons tous cette victoire, le départ de ‘JK’ pour ouvrir au pays de nouveaux espoirs ! Courage, détermination, intelligence, sens de l’intérêt général plutôt que poursuite de profits individuels et corporatistes !

Comments are closed.