Le Kabutisme: doctrine politique

7
1112

Doctrine, mot tiré du latin doctrina, « enseignement », « théorie », « méthode », « doctrine », est un ensemble global de conceptions d’ordre théorique enseignées comme vraies par un auteur ou un groupe d’auteurs. Les doctrines lorsqu’elles ne sont pas systématiquement enseignées, elles se constatent, ce qui est le cas du Kabutisme en République démocratique du Congo.

Le plus grand pays francophone au monde n’aura véritablement connu que deux doctrines politiques et une flopée de dérivées.  D’abord le Lumumbisme. Idéologie « pieuse », centrée sur l’intérêt de tous, celui du pays. Une idéologie nationaliste qui n’a pas du tout rencontré le consentement de l’occident et qui coûtera la vie à son éponyme fondateur Patrice Emery Lumumba. A ce jour,  Lambert Mende dit poursuivre le combat.

Après Lumumba, c’est Joseph Désiré Mobutu qui entre en scène. Dans une formulation très matoise, le président tronque Joseph Désiré contre Sese seko. Un seul parti, un seul pays, et, bien évidemment, un seul Chef. Cette idéologie, conduite par la machine du Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) dont un certain Étienne Tshisekedi en sera co-fondateur, régnera sur le Zaïre durant trente ans, jour pour jour. Officiellement, la révolution qui appelle à un « retour à l’authenticité » fait suite au Lumumbisme, dont Mobutu serait… au même titre que Lambert Mende, disciple. Cynisme politique, le Maréchal fait revivre le mythe de sa victime. Entre-temps, les Pierre Mulele et consorts tenteront sans succès un Lumumbisme « originel ».

En mai 1997, Laurent-Désiré Kabila, Muleliste-Lumumbiste, une autre variante améliorée, vient tout renverser. Le MPR et la toque du Léopard. Kengo wa Dondo et Sakombi Inongo, la DSP et les FAZ. Le Zaïre même disparaît à jamais. Le fleuve, comme un symbole, est rebaptisé. Retour au Lumumbisme. Bienvenue la République démocratique du Congo. Mais, comme son cicérone, Mzee allait subir la même fin busque.

Au Palais de marbres à Kinshasa, le nouveau régime « Kabiliste », né des cuisses de Lumumba, est martyrisé. Jamais on ne saura par qui. Toutefois. « Mzee » avait, semble-t-il, des prémonitions. Il avait alors pris soin de se choisir un successeur, à qui incombait la charge de continuer cette lutte.  Joseph Kabila, alors à peine âgé de 29 ans, est appelé à la rescousse. Le « Kabilisme» pouvait alors rêvé de poursuivre son pèlerinage? Mais non!

Mobutisme 2.0.

Tirant les leçons du passé, où finalement Lumumbisme n’aura jamais payé, Joseph Kabila choisi un Mobutisme 2.0, entre Kabilisme et MPR. Basée sur la conservation du Pouvoir, l’enrichissement interpersonnel et surtout, la peur de quitter le pouvoir et de retomber dans l’oubli. Le Kabutisme, que nous constatons, puise tout ou presque dans le Mobutisme.

Régime politique basé sur les préceptes Mobutistes tout en tannant compte de la réalité, le Kabutisme s’appuie sur: un seul chef, des partis trompeurs, libertés individuelles miroitées, des anciens mobutistes et des vrais-faux opposants: 16 ans de pouvoir garantis.  Kengo wa Dondo, Kin-Kiey Mulumba, Alexis Thambwe sont toujours à la manoeuvre. L’UDPS avec ses débauchés aussi. Mungul Diaka remplacé par Tshibala, la DSP change de tenue, Zing Zong remplacé par Kanyama, Ngbanda cède sa place à Mutond, les libertés individuelles toujours dans le viseur… les mêmes causes, pour des effets différents.

En 20 ans, le Congo naissant a fini par retourner à l’époque du Zaïre, où les gouvernements se nommaient tous les deux mois, et où le Chef, du haut de son trône, dominait la scène. Si le Mobutisme a tenu pendant 30 ans, il faudra attendre 14 autres années pour juger le Kabutisme.

Litsani Choukran
Le Fondé.

7 Commentaires

    • Les hommes doivent être sérieux dans la vie conjugalle. Peut-on comprendre, Kabila Joseph n’a jamais présenté sa femme légitime durant la règle, et du moins de son vivant ! N’a-t-il pas eu des enfants authentiques de la nationalité congolaise ? Aujourd’hui, la souffrance du peuple congolaise de la RDC est sur la tête de Kabila Joseph, par le fait d’amour, avoir pris ou adopter ce Kanambe, surnommé aujourd’hui Kabila ! quid de quel village de Lubumbashi ? raisonnons un peu, les collaborateurs de Mobutu travaillent à côté de Kanambe Hypolite, non, travailler à coter de celui qui a chassé Mubutu par le canal de Kabila Joseph. Tôt ou tard, la justice divine sera prononcé contre Kanambe, le peuple de Dieu souffre, meurt,;….

      • RDCongolais, nous sommes dans la croyance des Binzambi-nzambi. Dieu nous a donné un cerveau alors utilisons-le au lieu de faire des prières inutiles. Un peuple faible spirituellement reste esclave à vie.
        Aucune action divine ne viendra nous rendre justice. Prenons-nous en charge!

Comments are closed.