Suspension des travaux à la CENCO: aucun accord trouvé!

6
680

Selon Chrostopher Ngoyi, représentant de la Société civile à ces discussions, aucun accord n’a été trouvé notamment au sujet de la désignation du Premier ministre, encore moins sur la présidence du CNSA. La Majorité Présidentielle persiste à exiger trois candidats au Rassemblement, alors que ce dernier refuse catégoriquement.

Par ailleurs, la question de la succession d’Etienne Tshiskedi à la tête du Comité national de suivi de l’accord fait aussi partie du blocage.

Le coordonateur de la société civile de la RDC fait néanmoins savoir qu’une signature aura bel et lieu lundi comme prévue. « Il a été convenu que les questions qui ne seront pas résolues avant la signature soit traitées à travers les concertations entre le Président de la République et le Premier ministre« , explique-t-il.

Ecoutez Christopher Ngoyi au micro d’Aline Engbe.

 

6 Commentaires

  1. Le peuple de courte mémoire, si aujourd´hui nous sommes arrivés au blocage, c´est parce que nous avons laissé des sujets sensibles en suspens et aujourd´hui encore on veut signer dans la précipitation pour demain le regretter. la volonté d´organiser les élections avant le changement de constitution est absente à la KABILIE. d´ou il faut que tout pietine. Voilà pourquoi, comme La MP se comporte en irresponsable, le peuple avec le vrai Rassemblement doit se prendre en charge.

    • Le peuple doit se prendre en charge parceque la nation est en plein desolation que l cenco fasse rapport au peuple congolais aujourd’hui rendez vous boulevard et tout sentiers de la rdc demain

  2. Au centre interdiocésain, Il n’y aura jamais d’accord jusqu’à l’éternité. Jamais. La question doit être préalablement réglée à sa racine. Un accord ne sera possible que si une option claire est levée sur quel texte légal se base le fonctionnement des institutions de la république. La constitution du 18 février 2006 ou le fictif régime spécial. Tant que les deux logique vont s’opposer dans les négociations, aucun compromis ne sera possible.

  3. la solution est d’aplique l’article 64 le seul meiller solution on connais le jeux qui joue la majorite ce regime des voleur criminels veut tout fair pour reste au pouvoir, alors les peuple va ce prendre en charge pour finir bien avec cette regime de dictateur, vive L’ARTICLE 64

  4. Ces gens de la politique congolaise sont incapables de se mettre daccord durant 3 mois. Y’ a certainement mauvaise volonté et responsabilité de toute la classe politique congolaise.
    Cette mauvaise volonté est en grande partie manifestée par la MP qui joue avec l’ epée. et comme a dit Ibrahim Mo, tout court pour le risque et perils de President KABILA. la MP doit savoir que nous sommes au 21eme siecle, le peuple est mur. si laccord de 31/12 pas appliqué ou ya pas elections en 2017, c la KABILIE qui sera mis hors de jeux. Et le president Kabila qui en ce moment a encore la chance de sortie par la grande porte, sortira par la petite fenetre et lá il court beaucoup des risques toutes en sa defaveur.

    De l’ autre coté, quelle difficulté pour le rassemblement pour presenter 3 noms premiers ministres. nous savons que c juste pour 9 mois. il ya pas que felix qui est habileté. soyons un p évolué en pensée.
    g v vous proposer 3 noms dans l’ udps conforme votre propre arrangements:
    3 noms candidat premier ministre:
    1. Felix T. 2. Valentin Mubake, 3. professeur Kiringa Iluju
    De l’ autre coté, La kabilie doit savoir que on est deja en dehors de cadre conctitutionnel, le président ne merite plus le respect d1 élu. il n’ est la que pcq le rassemblement na pas voulu mettre les gens á la rue apartir de 19/12.
    CONSEIL POUR LE RASSEMBLEMENT.
    La politique ne se fait pas sans mobilistion dela population. les manifestations doivent continuer tous les jours sil faut necessaire jusqua ce que le changement soit fait. sans pression populaires, la kabilie est  » inconsciente ».
    PEUPLE congolais soyons aussi courageux, sortons de cette mordomie, descendons dans la rue pour se manifester. c notre nation qui est pris en otage par les polititiens alimentaires qui ne vivent que sur base des negociations et nont aucune base populaire. pour eux tant longtemps que prenne ces negociations ça c bom pour eux.

    JE DEMANDE Á LA CENCO, D’IMPOSER CET ACCORD Á CES POLITICIENS ALIMENTAIRES, ET QUE LES NEGOCIATIONS FINISSENT AUJOURD’HUI MAL OU BIEN. CES GENS DOIVENT SE RESPONSABLISER. IL NOUS RESTE 9 MOIS POUR LES ELECTIONS EUX SE BATTENT POUR ETRE DES MINISTRES OU DES PRESIDENTS DE LA CNSA. SI YA PAS DACCORD SUR CNSA, QUE CELA SOIT DIRIGÉ PAR LA PRESIDENCE COORDIALE DE LA CENCO. C FINI. IMPOSER CELA. CES POLITICIENS SONT COMME DES BEBÉS IL FAUT LEUR METTRE CES CHOSES Á LA BOUCHE, EUX MEMES NE PEUVENT RIEN FAIRE.

Comments are closed.